Aéroport Brive/Souillac : ça plane pour les drones !

 

A partir de mars, une formation au pilotage des drones s’ouvrira sur l’aéroport de Brive/Souillac. En forte croissance, les drones ouvrent de nouvelles perspectives d’utilisation professionnelle. L’aéroport de Brive/Souillac complète ainsi son offre de cours de pilotage d’avion, d’hélicoptères et d’ULM. Il propose aux télépilotes une formation complète misant sur la qualité et la proximité avec la possibilité de passer du statut amateur au statut professionnel grâce aux aides à la reconversion ou à la formation. Celle-ci est une des premières à se dérouler sur un aéroport commercial, elle offre une réelle plus-value avec la proximité d’un service navigation aérienne. L’intégration des drones dans l’espace aérien commercial et privé est porteuse de nouvelles technologies et devrait permettre une meilleure cohabitation entre les drones et l’aviation générale civile. Les formateurs de la société bayonnaise 640 Aero ont été recrutés localement. Ils dispenseront leurs lumières tant sur la partie théorique que pratique, car la législation est en pleine évolution. Les vols se feront aussi bien dans la structure indoor de 800m² qu’en extérieur. Les aéroports sont interdits aux drones et s’ils ne peuvent pas voler au-dessus des pistes, les stagiaires pourront échanger avec la tour de contrôle et appréhender la spécificité et le discours de l’univers aérien. La demande de formation explose car les débouchés liés aux nouvelles utilisations des drones sont en constante évolution : tourisme, agriculture, sécurité, bâtiment… autant de secteurs qui découvrent de nouvelles applications possibles de ces petits engins. Dans les aéroports, les drones pourraient être utilisés pour chasser les oiseaux ainsi que pour des missions de surveillance et de sécurité comme d’ailleurs dans les centrales nucléaires.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*