Alain Rousset élu à la tête de la grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Alain Rousset. © Conseil régional Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Alain Rousset élu à la tête de la grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

La liste union de la gauche conduite par Alain Rousset est arrivée largement en tête le 13 décembre 2015 au second tour des élections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (ALPC), avec 44,27 % des voix. Président sortant de l’ancienne région Aquitaine, il a été élu le 4 janvier au matin Président du Conseil Régional avec 108 voix sur 183 votants, contre 29 à son concurrent Front National Jacques Colombier. La tête de liste « Les Républicains » Virginie Calmels n’avait finalement pas brigué la présidence de région.  La majorité régionale, principalement PS-EELV, compte 107 sièges, dont 89 pour les socialistes et apparentés. L’union de la droite et du centre dispose de 47 sièges et le FN de 29 sièges. La nouvelle collectivité territoriale effective depuis le 1er janvier est ainsi installée et en ordre de marche.

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes est la plus vaste région de France et la 4e pour la population, avec 5 844 177 habitants recensés au 1er janvier 2013 selon le dernier décompte de l’Insee. Disposant d’une économie marquée par le dynamisme, elle est aussi 1re pour l’agriculture.

Après son élection, le Président Alain Rousset, qui conservera son mandat de député, s’est inscrit dans une démarche de rassemblement et a mis l’accent sur la proximité, et la co-construction des stratégies territoriales. Il a déclaré ne pas vouloir de logique centraliste. Les anciens présidents des régions Limousin et Poitou-Charentes, Gérard Vandenbrouke et Jean-François Macaire, héritent respectivement des 1re (aménagement du territoire, politique contractuelle, très haut débit) et 3e vice-présidences (finances).

 

Les 15 vice-présidents du Conseil Régional

1er : Gérard Vandenbroucke (Haute-Vienne) : Aménagement du territoire, politique contractuelle et Très Haut Débit

2e : Nathalie Lanzi (Deux-Sèvres) : Jeunesse, sport, culture et patrimoine

3e : Jean-François Macaire (Vienne) : Finances, budget

4e : Françoise Coutant (Charente) : Transition énergétique

5e : Bernard Uthurry (Pyrénées-Atlantiques) : Développement économique et économie numérique

6e : Nathalie Delcouderc (Corrèze) : Economie territoriale, ESS

7e : Jean-Louis Nembrini (Gironde) : Education et lycées

8e : Sandrine Derville (Pyrénées-Atlantiques) : Tourisme

9e : Gérard Blanchard (Charente-Maritime) : Enseignement supérieur et recherche

10e : Isabelle Boudineau (Gironde) : Europe et international

11e : Jean-Pierre Raynaud (Dordogne) : Agriculture, agroalimentaire, forêt, mer et montagne

12e : Catherine Veyssy (Gironde) : Formation professionnelle, apprentissage et emploi

13e : Renaud Lagrave (Landes) : Infrastructures, transport, mobilités

14e : Geneviève Barat (Creuse) : Ruralité, vivre ensemble, vie associative et citoyenneté

15e : Nicolas Thierry (Gironde) : Environnement et biodiversité

 

La grande région doit adopter un nom définitif avant le 1er juillet, qui doit résonner comme une marque, selon Alain Rousset. Elle s’est dotée d’un logo provisoire épuré.

 

Logo de la grande région Aquitaine limousin Poitou-Charentes don Alain Rousset est le Président

 

Laurent Kaczmarek

 

Filières prioritaires définies par la grande région

– Industries Agroalimentaires ;
– Bois et industries papetières ;
– Aéronautique, spatial, défense et sous-traitance mécanique ;
– Matériaux avancés (dont composite et céramique) ;
– Chimie verte et éco-procédés ;
– Filières vertes et écotechnologies (dont énergies renouvelables, éolien, solaire et énergies marines, construction ou réhabilitation durable, économie circulaire, mobilité propre, batteries, bornes de recharge, réseaux intelligents …) ;
– Cuir, Luxe, Textile, Métiers d’art ;
– Photonique (dont optique, laser, imagerie) ;
– Numérique (dont image et jeux vidéo, objets connectés, réalité virtuelle et augmentée, commerce connecté, santé connectée, usage innovant des données, géolocalisation et transports intelligents, …) ;
– Santé et bien-être (dont principes actifs en santé humaine et animale, dispositifs médicaux, TIC Santé, instrumentation médicale, thermalisme, …) ;
– « Silver Economy » (santé, autonomie, transport, habitat, tourisme…) : thématique transversale.

 

Voir les priorités économiques d’Alain Rousset

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Sud Ouest, Nouvelle République, France 3, France Bleu

Réagir à cet article

comment-avatar

*