Animal & Co, la petite entreprise qui monte

Animal & Co, la petite entreprise qui monte

Animal & Co, la petite entreprise qui monte 4.40/5 (88.00%) 5 votes

 

Frédérik Janssens, PDG de Animal & Co

 

Les DCF des Deux-Sèvres et de la Nouvelle Aquitaine ont récemment récompensé l’entreprise Animal & Co. Entretien avec Frédérik Janssens qui partage avec son épouse, Karine, la direction de cette PME niortaise spécialisée dans le secteur de l’animalerie.

QUELQUES CHIFFRES

Nombre de magasins : 9

Salariés : 65

Chiffre d’affaires : 9 millions d’euros en progression constante

Référence : 6 000 en magasin et 10 000 en ligne

 

Quelle est l’histoire d’Animal & Co ?

Suite au décès de mon père en 1992, j’ai repris les deux animaleries qu’il avait créées à Niort et La Rochelle. En 2003, c’est la création de l’enseigne et du concept Animal & Co. Nous sommes passés de boutiques d’une centaine de mètres carrés en galerie commerciale à des moyennes surfaces d’environ 600 m2 à côté d’une grande surface. En 2005, notre troisième magasin a vu le jour avec la reprise d’une animalerie à Orléans. Aujourd’hui, avec l’ouverture en février 2017 de notre 9e moyenne surface à Anglet (64), nous nous étendons des Pyrénées à l’Indre.

Quelle est votre stratégie pour les prochaines années ?

Notre ambition est de poursuivre un développement maîtrisé de notre enseigne. Tous nos magasins sont des intégrés. Les ouvertures sont donc plus longues que pour des franchises. À moyen terme, nous souhaitons couvrir l’ensemble de l’arc Atlantique. On souhaiterait installer un magasin par an.

Vous parliez de concept Animal & Co. Quel est-il ?

Aujourd’hui 1 foyer français sur 2 possède un animal de compagnie. Le marché français est évalué à 4,9 milliards d’euros avec une croissance de 18 % sur les cinq dernières années. Autant dire que c’est un marché extrêmement concurrentiel avec l’arrivée de chaînes hard discount. Nous, notre politique est avant tout orienté sur la qualité que ce soit en termes de services, de renseignements et d’animaux. Le concept prévoit que chaque magasin emploie entre 7 et 9 personnes avec un salarié dédié à chaque type d’animaux (chiens/chats, oiseaux/rongeurs/ reptiles, aquariophilie/bassin) ainsi que des personnes pour l’entretien des animaux.

entrepreneur-Animal Co-Mag anglet

On évoque souvent certaines pratiques douteuses de la part d’animaleries. Comment vous positionnez-vous ?

Nous sommes très stricts sur les questions de bien-être animal, d’hygiène et d’accueil de nos pensionnaires. Nous disposons d’une traçabilité complète pour tous nos animaux. Par ailleurs, nos chats et chiens proviennent tous d’élevages français qui respectent les normes vétérinaires. Enfin, pour chaque magasin, nous disposons d’un vétérinaire indépendant qui contrôle et soigne nos animaux.

Vous avez reçu deux prix des dirigeants commerciaux de France. Que récompensent-ils ?

Le premier vient des DCF des Deux-Sèvres qui m’ont attribué le prix du manager de l’année. Le second décerné par les DCF de Nouvelle Aquitaine, est le prix spécial du jury pour notre stratégie cross canal. Depuis cinq ans, nous développons notre site de vente en ligne avec régulièrement la mise en place de nouveaux services, comme, récemment, le « click & collect ». Le client commande sur notre site et vient retirer son colis trois heures après en magasin. Ça fonctionne un peu comme un drive.

Le numérique prend une place de plus en plus importante dans vos magasins ?

Effectivement. D’ailleurs, nous avons équipé l’ensemble de nos surfaces de vente de tablettes tactiles. D’une part le client peut trouver des renseignements, des informations sur nos produits et d’autre part elles permettent aux vendeurs de proposer des produits encombrants ou très particuliers que l’on n’a pas en magasins mais que l’on peut commander.

 

Si Frédérik et Karine Janssens avouent une passion pour leur entreprise, le couple partage également un goût commun pour le golf. Et, lorsque leurs quatre enfants ne les occupent pas, Frédérik se tourne volontiers vers le tennis pendant que Karine dévore les livres et les recettes de cuisine.

 

Jean-Sébastien Thomas

Réagir à cet article

comment-avatar

*