La CCI de Limoges et de la Haute-Vienne défend les entreprises du patrimoine vivant

 

La Haute-Vienne compte 38 entreprises labellisée « Entreprise du Patrimoine vivant » ce qui la classe dans le top 5 des départements français et en tête de la Nouvelle-Aquitaine (138 entreprises labellisées). C’est le résultat de la forte implication de la CCI, dès la création du label en 2006. Elle a su mobiliser les entreprises d’art du territoire local (arts du feu, cuir, porcelaine, bois) et les accompagner dans la démarche de candidature. Ces entreprises aux savoir-faire artisanaux ou industriels rares et d’excellence font partie des 30% qui ont réussi l’examen de passage particulièrement sélectif pour bénéficier, pendant cinq ans, de cette appellation. Une fois le label délivré par l’Etat, elles bénéficient de mesures fiscales avantageuses ainsi que d’un sésame bienvenu pour développer leur chiffre d’affaires à l’étranger : 78% d’entre elles sont d’ailleurs présentes à l’export.

La CCI de Limoges et de la Haute-Vienne est aujourd’hui référente pour la Nouvelle Aquitaine. Elle porte le projet de parvenir à doubler le nombre d’entreprises distinguées dans la région néo-aquitaine d’ici à 2020 grâce un plan d’action coordonné associant les chambres de métiers et d’artisanat, les CCI régionales et territoriales, la DIRRECTE, l’Institut Supérieur des métiers, les réseaux du luxe et de l’excellence ainsi que la filière agroalimentaire ou du cuir. Il s’agit d’accompagner les entreprises des départements les moins représentés dans la démarche de labellisation. Aujourd’hui, les entreprises du patrimoine vivant constituent un secteur économique non négligeable, avec 4 520 emplois pour un chiffre d’affaires cumulé de près de 685 millions d’euros par an.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*