Ceva Santé Animale, numéro un français des labos vétérinaires
L’équipe Recherche & Développement de Ceva Santé Animale (© Ceva)

Ceva Santé Animale, numéro un français des labos vétérinaires

 

En 1999, ce laboratoire n’était encore qu’une filiale du géant pharmaceutique Sanofi-Aventis. Quelques salariés décident ensuite de racheter la société tout en restant implanté à Libourne. Le capital est d’ailleurs toujours détenu par le management et les 1 500 salariés. L’indépendance est une force incroyable et sans doute le secret de sa réussite. Grâce à une trentaine d’acquisitions, l’entreprise est présente maintenant dans 110 pays. La production porcine, l’élevage des ruminants, les soins dédiés aux animaux de compagnie et la production aviaire représentent ses principaux segments de prédilection. En début d’année, les équipes de recherche ont mis au point un vaccin contre la grippe aviaire. Il ne pourra malheureusement être commercialisé qu’à l’étranger.

2017 fut une année record pour le laboratoire. Le chiffre d’affaires de Ceva a dépassé le milliard d’euros. Le groupe réalise 88% de ce chiffre à l’export, principalement en Asie et aux USA, ce qui lui permet d’atteindre la place de numéro six mondial. Les 100 millions d’euros qu’il consacre chaque année à son activité de recherche & développement lui permet de maintenir son rythme de croissance. Ceva doit investir sur le futur et l’innovation. D’autre part, 100 emplois ont été créés dans l’hexagone et cinq acquisitions ont été réalisées l’année dernière. Le labo libournais envisage maintenant d’investir 20 millions d’euros dans les deux ans afin de rénover son quartier général pour y accueillir notamment des startups de la santé animale.

Emilie H.

Réagir à cet article

comment-avatar

*