Contrat belge pour le char d’intervention en milieu nucléaire de la SIT

La SIT, Société d’Innovation Technique, développe des équipements spécifiques de télémanipulation et robotique pour le travail dans des environnements hostiles. Elle a ainsi mis au point un char télécommandé équipé d’un bras articulé pour les interventions en milieu radioactif. Un premier contrat vient d’être signé avec l’Ondraf, organisme belge en charge des déchets nucléaires. Il porte sur 2 chars et 8 télémanipulateurs, qui serviront à découper les cuves d’une ancienne usine de retraitement.

La société de Châtellerault a conçu avec le CNRS et le CRITT Environnement le bras mobile « Python », qui permet de réaliser des opérations de précision sur des éléments contaminés. L’opérateur reçoit dans le joystick un retour de l’effort de travail exercé par le bras. L’ensemble peut bien sûr être équipé de divers outils. Le char proprement dit est quant à lui une réalisation de la société Tecdron de La Rochelle.

Très implantée dans le secteur du nucléaire, la SIT travaille pour le CEA, Areva ou EDF. Avec ce contrat de près de 2 M€, l’entreprise de 13 salariés démontre son savoir-faire et espère décrocher de nouveaux marchés. Elle a réalisé 1,855 M€ CA en 2015. Signalons aussi qu’elle comprend une autre activité. A travers son département Gaz, elle produit notamment des robinets et brûleurs pour les constructeurs de grandes cuisines.

 

Laurent Kaczmarek

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Actuflux, Nouvelle République, Centre-Presse

Réagir à cet article

comment-avatar

*