Coop Atlantique et le GAB 17 au chevet de l’emploi

Alors que le marché des produits issus de l’agriculture biologique est en plein essor, le pôle d’économie solidaire en Vals de Saintonge souhaite surfer sur cette vague et développer une filière maraîchage bio sur son territoire. Pour mener à bien ce projet, il s’est associé à Coop Atlantique et au GAB 17 (groupement d’agriculteurs bio de Charente-Maritime). « Il s’agit de solliciter les 1 400 agriculteurs qui exploitent les 70 000 hectares cultivés en Vals de Saintonge. Certains d’entre eux pourraient accepter de louer trois hectares de terres, ce qui correspond à une microferme et à la création de deux équivalents temps plein », explique Gabriel Delicourt, président du pôle, qui poursuit : « L’installation de porteurs de projets bio en recherche de foncier et de financements, ou de demandeurs d’emplois volontaires et à former, permettrait ainsi de recréer des emplois dont notre territoire a besoin ».

Cette initiative pourrait déboucher sur la création de trente « microfermes », entraînant la création de soixante emplois, dès cette année. Le développement se poursuivra les années suivantes avec soixante fermes en 2018 (soit 120 emplois créés) ; et 120 en 2019 (240 emplois).

Afin d’assurer la pérennité de cette opération, les initiateurs ont également assuré des débouchés pour les produits. En effet, comme partenaire de l’opération, le groupe Coop Atlantique s’est engagé à racheter l’ensemble de la production pour alimenter ses magasins de proximité. De son côté, le GAB 17 assurera la formation des futurs installés.

 

Jean-Sébastien Thomas

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*