Crédit Agricole : La banque Verte porte bien son nom

C’est un bâtiment qui se veut exemplaire en matière de consommation énergétique que la caisse régionale du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, achève à Lagord. Pour pouvoir s’installer sur le parc bas-carbone Atlantech, la banque n’a pas lésiné sur les moyens pour afficher des performances énergétiques remarquables. « Nous avons fait le pari de la RT 2012, + 30 % », se félicite Louis du Hamel, directeur de la Transformation, des moyens et des projets immobiliers au sein de la caisse. Ainsi, sur son nouveau siège social, la banque a déployé 2 600 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture. La production estimée à 625 kW crêtes sera auto consommée permettant d’assurer les besoins en électricité du bâtiment qui s’étend sur 19 000 m2.

Le photovoltaïque ne sera que la partie émergée de l’iceberg. Car la maîtrise énergétique se jouera aussi en sous-sol avec la mise en œuvre d’un système de géothermie qui soufflera le chaud et le froid dans le bâtiment. En effet, trente-cinq sondes ont été déployées à 250 mètres de profondeur. Des pompes à chaleur se chargeront ensuite de restituer les calories, assurant ainsi le chauffage et le rafraîchissement du bâtiment. « À terme, nous visons la certification NF-HQE Bâtiments Tertiaires qui distingue les bâtiments dont les performances environnementales et énergétiques correspondent aux meilleures pratiques actuelles en France », synthétise Louis du Hamel. La construction de ce nouveau siège social a demandé un investissement de 50 millions d’euros. Quelque 500 personnes devraient y travailler.

 

Jean-Sébastien Thomas

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Actuflux, Sud Ouest

Réagir à cet article

comment-avatar

*