Débat pour une stratégie aéroportuaire régionale

Avec onze aéroports sur son territoire, la région Nouvelle-Aquitaine s’interroge sur la bonne stratégie à tenir. Le débat régional s’est tenu le 23 octobre. Si chacun souhaite défendre son territoire, il apparaît difficile économiquement de maintenir tous les aéroports existants. Six catégories d’équipements ont été établies pour évaluer les différents aéroports. Bordeaux ressort dans la catégorie « aéroport régional » avec ses trois millions de passagers par an. Pau et Biarritz sont classés en « forte puissance économique et/ou touristique » alors qu’ils affichent 600 000 usagers par an. L’aéroport de Limoges, avec 200 000 passagers par an, associe enjeu économique et touristique et désenclavement. Idem pour celui de Brive. Bergerac, La Rochelle et Poitiers sont classés en « aéroports touristiques ». Reste Agen, Périgueux et Angoulême qualifiés comme « aéroports locaux de proximité ».

A ce jour, la participation financière de la Région dans les différentes plateformes est très diverse : de 3,75% pour Bordeaux à 30% pour Pau en passant par 10% à Brive et Bergerac. A terme, elle tendra à s’établir à 25% dans chacun des syndicats mixtes qui gèrent aujourd’hui les aéroports. Le budget global de la région sur le dossier aéroportuaire augmentera à hauteur de 5,6M€ par an au lieu de 4,3 M€ actuellement sur un prévisionnel à 10 ans. Afin de piloter la stratégie régionale, la région créera un établissement aéroportuaire régional. Il aura pour vocation de gérer les participations dans les différentes plateformes. Il assurera le dialogue et l’échange entre les différents acteurs afin de développer la mutualisation et de porter une vision stratégique à l’échelle du territoire. Il constituera de fait un interlocuteur pour la négociation avec les grands comptes comme les compagnies aériennes.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*