Economie sociale et solidaire

Angoulême : un concept innovant pour une « drôle d’épicerie »

D’ici quelques semaines, Pauline et Raphaël Guerreiro-Boissière feront revivre l’ancien site de la biscuiterie Lolmede, place du Palet à Angoulême. C’est en effet dans ce bâtiment de 277 m2 que les deux jeunes créateurs vont installer La Drôle d’Épicerie, un tiers-lieux qui associera espace de coworking, épicerie et café familial. Autant de concepts différents les uns des autres mais qui partent tous d’un constat de manque. « Il est impossible de dénicher sur la ville une épicerie de produits locaux et bio. Dans le même temps, nous avons remarqué que les jeunes parents ont dû mal à trouver un café dans lequel les enfants peuvent s’occuper. Enfin, nous manquons également de locaux qui peuvent accueillir des associations ou professionnels qui ont besoin d’un espace de travail », détaillent les porteurs de ce projet qui a été lauréat du second appel à projet ESS du Grand Angoulême.

Un dossier à 100 000 euros

La Drôle d’épicerie va donc s’attacher à combler ces vides. En effet, une partie des locaux sera aménagée en épicerie zéro déchet. Elle proposera des produits biologiques et locaux, disponibles en vrac ou en consigne. Une seconde partie permettra la création d’un café avec espace de jeux, de loisirs et ateliers pour les enfants. « L’espace coworking, lui, sera indépendant du reste et accessible 24h/24 par les usagers. Il sera composé de bureaux en open space, de salles de réunion. Enfin, au sous-sol, nous envisageons la création d’un studio de musique pour les groupes qui souhaitent répéter ou enregistrer », poursuivent Pauline et Raphaël Guerreiro- Boissière.

Pour monter ce dossier, une quarantaine de coopérateurs ont été séduits et ont décidé d’accompagner le projet qui débouchera sur la création d’une société coopérative d’intérêt collectif. « Au total, nous allons devoir investir quelque 100 000 euros. Heureusement, nous bénéficierons d’un soutien financier de la part d’Insertion Poitou-Charentes Active ». Affiliée au réseau France Active, IPCA accompagne notamment le développement économique de structures d’utilité sociale. En attendant, les travaux de rénovation du bâtiment ont démarré. L’ouverture est attendue en novembre prochain.

 

Jean-Sébastien Thomas

Réagir à cet article

comment-avatar

*