Eurekatech veut doper l’économie charentaise

 

Le monde économique et politique angoumoisin était rassemblé le 15 mars dernier au Moulin de l’Abbaye de La Couronne pour assister au lancement d’Eurekatech, la technopole de territoire du Grand Angoulême. Cet outil appelé à rayonner sur l’ensemble du département doit permettre d’accompagner la création, la croissance et la venue d’entreprises innovantes ; être un trait d’union entre la recherche, l’enseignement supérieur, l’innovation technologique et le développement économique local. Pour ce faire, la structure va s’appuyer sur les forces de l’économie charentaise que constituent les secteurs de l’image, du packaging, de l’énergie, du luxe et des spiritueux.

À la barre de ce nouveau navire, quelques-unes des plus importantes entreprises du territoire, épaulées par des partenaires institutionnels que sont le conseil régional Nouvelle Aquitaine, la CCI, la chambre de métier, l’agglomération du Grand Angoulême, Magelis et l’Union Patronale.

Lors de l’inauguration, Jean-François Dauret, président de l’agglomération et initiateur de ce projet, a rappelé que ce dossier était « notre priorité depuis 2014 ». De son côté, Alain Rousset, le président de la Nouvelle Aquitaine s’est réjoui d’une telle création : « La Région joue un rôle de soutien financier dans cette aventure. En France, des entreprises connaissent des difficultés à innover, on doit les accompagner en stabilisant leurs finances (…) Il est primordial de soutenir la création et la croissance d’entreprises innovantes ».

À signaler qu’Eurekatech est la neuvième technopole de la région Nouvelle Aquitaine et la 45e en France.

Jean-Sébastien Thomas

Réagir à cet article

comment-avatar

*