Les tendances du tourisme d’affaires
© Leo Lintang - Fotolia

Les tendances du tourisme d’affaires

> Le tourisme d’affaires : Quel périmètre ? Avec quels acteurs ?

> Les tendances du MICE

> L’eco-event : L’événementiel éco-responsable

> Destinations de choix et activités insolites en région

 

Tourisme d’affaires : Quel périmètre ? Avec quels acteurs ?

Le Tourisme d’Affaires ou MICE (acronyme anglais pour Meetings, Incentive, Conferences and Exhibitions) regroupe diverses manifestations qui peuvent être scindées en quatre secteurs:

 

1) Les congrès & conventions d’entreprise

Les congrès, colloques, symposiums réunissent des spécialistes d’une même discipline et d’horizons différents sur un thème donné.

Les séminaires sont plutôt destinés à un public interne : bilan annuel, nouvelles orientations, réflexion commune, objectifs…

Les conventions d’entreprise rassemblent un public interne : force de vente, collaborateurs, filiale… ou externe : réseau de distributeurs, clients… pour informer et fédérer.

Les conférences, les missions d’étude

Les foires & salons, les expositions

Les roadshows ou « tournées promotionnelles » qui consistent à dupliquer un package de communication évènementielle sur différents sites.

Les petits-déjeuners pour faire passer des messages ponctuels à caractère opérationnel.

 

2) Les «Incentives» & voyages de récompense

Les séjours et séminaires de stimulation pour développer la cohésion et la motivation des équipes,

Les stages de team building via des challenges sportifs, culturels, artistiques ou créatifs,

Les séjours de valorisation offerts aux commerciaux ou aux équipes les plus méritants dans des sites atypiques : châteaux, roulotte, yourte, péniche… ou dépaysant (Cuba, Thailande…).

Les week-end VIP pour remercier les partenaires.

 

3) Les voyages d’affaires

Les déplacements professionnels,

Les voyages de relations publiques, les voyages de prospection clients ou fournisseurs, les voyages de presse…

 

4) Les célébrations d’évènement interne

Les soirées de gala ou privatives,

Les soirées anniversaire entreprise,

Les soirées de fin d’année,

 

Les acteurs du Tourisme d’Affaires

A qui faut-il s’adresser pour organiser une soirée, un congrès, une incentive ou un lancement de produit ? Tour d’horizon :

 

Les agences événementielles

Ce sont des « pure players » dont l’activité est exclusivement centrée sur la création d’événements ou des agences de communication plus généralistes qui ont diversifié leurs activités et modifié leur positionnement.

 

Les agences de tourisme d’affaires

Détenteur d’une licence d’agent de voyages, elles sont  utiles pour tous les projets qui nécessitent une multiplicité ou une complexité des séjours.

 

Les lieux d’événements/bureaux des congrès

Les villes, via leur bureau des congrès, proposent un « service global» qui va de l’offre de salles à la mise à disposition d’une liste de prestataires agréés en passant par la coordination, le suivi, voire la prise en charge complète de l’opération.

 

Les agences réceptives

Elles interviennent sur leur propre territoire pour le compte d’organisateurs d’évènements étrangers ou éloignés géographiquement, en appui logistique.

 

Les agences de marketing sportif

Elles proposent des prestations de relations publiques autour des matches ou des tournois qu’elles organisent.

 

Les traiteurs

Le traiteur peut être la « plaque tournante » pour orchestrer les différents corps de métier si la prestation globale se limite à la recherche d’un lieu, d’une décoration et d’une simple animation.

 

Les prestataires périphériques

  • Les loueurs de mobilier, de barnum, de vaisselle, de matériel & équipement audio-video,
  • Les agences d’hôtesses, de sécurité,
  • Les animateurs, les interprètes,
  • Les entrepreneurs de spectacle ou prestataires d’animation qui proposent des prestations clés en main,
  • Les fabricants d’objets promotionnels,

 

L’émergence d’un nouvel acteur : les « Venue Finders »

Restriction budgétaire oblige, beaucoup d’entreprises ne font plus appel à une agence pour organiser leurs événements, tandis que d’autres, grands consommateurs de manifestations, optent pour une forme d’industrialisation de leurs achats de prestations événementielles.

L’offre des Venue Finders (ou apporteur d’affaires) répond à cette recherche de rationalisation des coûts en mettant gratuitement en relation l’entreprise organisatrice avec une sélection de lieux, hôtels, traiteurs … à des tarifs négociés. Les Venue Finders se rémunèrent par la commission des fournisseurs retenus.

 

Les qualités d’un bon Prestataire ou chef de projet événementiel

Pour réussir ses missions de A à Z, un chef de projet événementiel, intra entreprise ou en agence, doit faire preuve de :

Créativité et d’originalité dans ses propositions pour retenir l’attention de l’entreprise cliente et pour marquer les esprits des participants lors de l’événement,

Organisation en ayant le sens des priorités et en sachant optimiser son temps et ses actions,

Anticipation & de planification pour exclure tout amateurisme,

Réactivité & d’autonomie pour gérer avec sang-froid la gestion des derniers détails, pour résister au stress et pour rester en alerte permanente,

Qualités relationnelles : pour échanger, travailler et composer avec des partenaires d’univers différents,

Qualités rédactionnelles car il est responsable de la communication autour de l’événement,

Rigueur & de sens du détail : « Zéro défaut » sera sa devise.

Disponibilité & implication pour apporter toutes les garanties de réussite au client organisateur.

 

La place des agences événementielles

Si 80% des entreprises organisent elles-mêmes leurs événements, 20% font appel à des agences spécialisées pour les conseiller, les accompagner et garantir le bon déroulement d’un événement.

 

Quelles sont les missions d’une agence événementielle ?

La mission d’un chef de projet en agence événementielle commence par la prise en compte du brief initial délivré par le client. Elle se poursuit par la proposition d’un concept original et se prolonge par la recherche des prestataires, la réservation des salles, la coordination des opérations, la promotion de l’événement, la gestion des invitations, des cocktails, de l’hébergement, des conférences…

 

Les valeurs ajoutées de l’agence

– Une agence événementielle possède une expertise qui lui permet de détecter rapidement le lieu, la thématique et les prestataires qui correspondent le mieux aux exigences du brief et budget du client.

– Sa connaissance des nouveautés, des tendances, des prix du marché, des petits détails se transforme souvent en vraie valeur ajoutée pour le succès de l’événement.

– Son expérience dans le montage, le suivi technique et administratif du dossier font gagner du temps : mise en concurrence des prestataires, négociations, cahier des charges, contrats & bons de commande, facturation & acomptes, recrutement & briefing du personnel temporaire.

– Son obligation de suivi post-événement permet de mesurer l’impact de l’opération : débriefing, enquête de satisfaction…

 

Les principaux clients des agences

Selon l’ANAé (Association des agences de communication événementielle), on retrouve parmi les principaux clients des agences :

  • 83,5% d’entreprises
  • 8,5% d’organismes publics
  • 6,5% d’associations.

 

En termes de secteur d’activités :

  • Finance/ Banque/ Assurance : 42,5%
  • Industrie : 39%
  • Chimie/Pharmacie/Cosmétique : 31%
  • Informatique, bureautique, télécom : 24%
  • Commerce, Grande distribution : 19%

 

L’organisation des seminaires pour les top managers, en chiffres

Dans sa livraison de mai 2016, l’Evénementiel, le magazine de la communication par l’événement, présente une étude sur l’organisation des séminaires pour les comités de direction et les top managers. 81 entreprises françaises dont 85% de plus de 500 collaborateurs ont répondu au cabinet-conseil Arthémuse.

 

Durée du séminaire

1 journée : 19% 3 jours : 36%
2 jours : 39% Plus : 6%

 

Nombre de séminaires de direction ou de manager, par an

2 : 25% 4 : 12% plus : 25%
3 : 13% 5 : 16%

 

Combien de participants ?

De 3 à 5 : 0% De 10 à 20 : 27%
De 5 à 10 : 20% Plus de 20 : 53%

 

Lieu d’hébergement des cadres dirigeants

Palace : 6% 4**** : 39% Autres : 9%
5***** : 31% 3*** : 15%

 

Faites-vous appel à un intermédiaire ?

  • 79% organisent l’événement avec leurs ressources internes,
  • 14% font appel à une agence événementielle, réceptive ou logistique,
  • 7% utilisent les services d’un « Venue Finder ».

 

Quelles activités périphériques ?

  • 11% des séminaires sont totalement dédiés au travail,
  • 47% sont assortis d’une visite culturelle : musée, exposition, dégustation…
  • 16% sont complétés par une activité sportive,
  • 26% sont enrichis par une activité en lien avec le thème du séminaire ou l’activité de l’entreprise.

 

Terminologie métier pour être un pro

Cette terminologie est issue du Guide de la relation Annonceur/ Agence-conseil, co-rédigé par l’ANAé, l’AACC (association des agences-conseils en communication) et l’UDA (Union des annonceurs).

 

Evénement corporate. C’est un événement dédié à la promotion de l’entreprise elle-même et de son image, non à ses produits.

Cahier des charges. Avant de lancer une consultation auprès d’une agence événementielle, l’entreprise annonceur définit ses attentes en rédigeant un cahier des charges à usage interne qui :

  • retrace les principales étapes de la vie de l’entreprise, sa structure actuelle, ses activités, sa stratégie & ses objectifs…
  • établit une analyse de sa communication d’entreprise,
  • définit la collaboration avec la future agence : prestations demandées, niveau et modes de décision des interfaces annonceur/agence,
  • définit le budget imparti à l’opération,
  • détermine les cibles : externes (VIP, journalistes…) et internes (personnel, forces de vente…),
  • précise les règles de la compétition : composition du comité de décision, rémunération des agences perdantes, timing,

Consultation. C’est la procédure d’appel à candidature qui nécessite de rédiger un cahier des charges et d’organiser d’un brief oral pour inviter les agences événementielles à présenter une offre précise pour l’attribution du marché.

Brief. C’est le document final rédigé par l’entreprise cliente dans le cadre d’une consultation avec des agences événementielles. Son contenu porte sur :

  • L’entreprise elle-même, sa culture, ses valeurs,
  • La problématique, les objectifs, les messages, les cibles, les participants,
  • Les contraintes spécifiques : techniques, règlementaires,
  • Le budget et le planning.

Short list. Terme qui désigne les agences retenues en phase finale d’une consultation.

Concept. C’est l’idée-force du projet ou du dispositif. Un bon concept est souvent simple pour être lisible et déclinable sur l’ensemble de l’événement.

Directeur de création / Concepteur. Son rôle consiste à proposer un projet qui séduit et correspond aux objectifs. Il s’appuie sur la culture de l’entreprise, son historique événementiel, sa stratégie de communication mais aussi sur les modes, les goûts du public, les phénomènes de société… et sur sa propre créativité.

Il propose un concept, une thématique, un nom, un message, une accroche, une mise en scène.

Conception de l’événement. C’est la mise en œuvre du concept au service des objectifs. Elle nécessite une vision transversale.

Conducteur. Il s’agit du document qui décrit techniquement tous les temps forts de l’événement, sous forme de scénario et de séquences.

Régisseur général. C’est le garant de la faisabilité technique pendant la phase d’exploitation. Il dirige et coordonne les équipes techniques et logistiques qui gèrent le son, la lumière, la vidéo et les effets. Il coordonne aussi les phases de montage et de démontage de l’événement.

Filage/répétition. Ce sont les séquences pré-événement qui permettent aux intervenants et prestataires techniques de se caler.

Top/Toppeur. C’est le coordinateur des différentes interventions techniques en donnant le « top » de chaque séquence.

Debrief – évaluation. C’est l’analyse réalisée a posteriori par le client et l’agence. Il permet de faire un bilan et de tirer des enseignements : les messages sont-ils bien passés? Quel a été le niveau de satisfaction des participants ? L’événement a-t-il incité à l’achat ? C’est aussi l’occasion de jeter (ou pas) les futures bases de collaboration entre l’agence et l’annonceur.

 

Les tendances du MICE

 

1) Un marché relativement stable en 2015…

Selon la 24e édition de l’étude annuelle Coach Omnium (Sté de conseil et d’études marketing & économiques pour les professionnels du tourisme d’affaires), l’année 2015 a été marquée par une « faible, mais visible » reprise de l’activité MICE, notamment grâce aux incentives. Les dépenses liées à l’organisation d’événements se sont en effet élevées à 8,2 milliards d’euros, en hausse de 1,4% par rapport à 2014.

 

…Avec une tendance au contrôle des dépenses

En 2015, près de 60% des entreprises ont réalisé des économies sur l‘organisation de leurs événements professionnels. Ce qui s’est traduit par :

  • Une réduction de la durée des événements (1 journée) et une diminution du nombre de participants,
  • Une suppression des activités périphériques,
  • Une plus grande proximité entre le siège de l’entreprise et le site d’accueil,
  • Une intensification des séminaires à l’intérieur même de l’entreprise (80%).
  • Des négociations et une mise en concurrence accrue entre les différents prestataires consultés,
  • Une utilisation plus fréquente d’internet pour rechercher de lieux de réunions, au détriment des agences événementielles.

 

Seule hausse :

  • l’augmentation du budget par participant.

 

Top 10 des destinations « made in France »

En 2015, les destinations les plus recherchées sur myLodgEvent.com, la plateforme web d’organisations d’événements, attestent d’une tendance à la réduction des coûts et donc d’une proximité géographique entre les lieux de l’événement et les locaux de l’entreprise :

 

1. Ile-de-France 6. PACA
2. Bretagne 7. Nord-Pas-de-Calais
3. Pays de la Loire 8. Midi-Pyrénées
4. Aquitaine 9. Poitou-Charentes
5. Rhône-Alpes 10. Picardie

 

Cap sur les capitales européennes

Si la destination France représente 80% des projets, les événements à l’étranger se localisent principalement en Europe sur la thématique « Atmosphère des capitales européennes » :

 

1. Madrid 6. Amsterdam
2. Porto  7. Budapest
3. Séville 8. Edinburgh
4. Dublin 9. Bruxelles
5. Londres 10. Marrakech

 

2) Les orientations 2016 : « Faire plus avec un peu plus »

Sur la base des premières remontées d’informations de la part de myLodgEvent pour 2016 :

  • Les budgets sont revus à la hausse : +5 à +8% contre +1,2% en 2015 et -5,2% en 2014,
  • La France est toujours plébiscitée : 75% contre 80% en 2015,
  • La durée des événements se stabilise pour les séminaires : 1 jour à 1 jour ½.
  • Les réunions progressent fortement, surtout en « short time » de 2 heures avec une recherche d’espace proche, accessible et décalé (atmosphère « jeuns »),
  • Les événements connexes progressent : prise de recul en équipe ou en petit comité, petit déjeuner clients, networking et instant pitch, after et before work …
  • Les organisateurs d’événements utilisent de plus en plus les nouvelles technologies : les réseaux sociaux pour connecter les participants, les tablettes pour faciliter l’interaction avec les orateurs, les smartphones pour simplifier la gestion des inscriptions en ligne, les applications pour remplacer les documents papier…

 

Le Pass numérique : Le nouveau sésame à la Fête du vin de Bordeaux

Une innovation technologique a marqué l’édition 2016 de la Fête du Vin (23 au 26 juin) à Bordeaux : une carte numérique munie d’une puce RFID qui permet de contrôler l’accès au site. Les visiteurs peuvent ainsi entrer et ressortir plusieurs fois. Prépayée, elle permet également de consommer de manière plus rapide et plus conviviale.

Il faut 14 millisecondes pour lire une puce RFID, ce qui permet de passer 2.500 personnes à l’heure, contre 500 pour une lecture de code-barres.

 

3) Sept tendances lourdes de l’évènementiel professionnel

 

Tendances de l'évènementiel professionnel

 

Moins de « show » et plus de sens

Pour les entreprises, l’ostentatoire n’est plus une priorité, plus souvent pour des raisons d’image et d’impact que de budget. Elles veulent mettre en corrélation leurs événements avec les messages de modération et de rigueur qu’elles délivrent. Selon MylodgEvent, « Elles évitent le bling-bling, même si les prix obtenus après négociation sont accessibles ». En revanche, « les entreprises invitent de plus en plus d’intervenants, de philosophes, d’ethnologues… qui donnent une dimension intellectuelle au message corporate qu’elles désirent faire passer» souligne Stéphane Barbarin, du salon Bedouk.

 

Besoin de se mettre en mode Travel Manager

Avec l’essor des réservations en ligne (train, avion, hôtel…), les entreprises organisent de plus en plus souvent leurs propres déplacements et assurent les missions de Travel manager. Pourtant, selon Coach Omnium, “près de huit PME-PMI sur dix délèguent encore partiellement ou intégralement leur budget voyages d’affaires à une agence pour des raisons pratiques ou pour des raisons de coût”.

 

Davantage de Low Cost

Selon l’Association française des Travel Managers, près de 50% des déplacements professionnels sont consacrés aux rencontres avec des fournisseurs, 44% sont dédiés aux salons et rendez-vous commerciaux, 9% à des interventions clients et 2% correspondent à des réunions « Focus ».

Pour assurer ces déplacements et prospections à l’étranger, les PME-PMI recourent de plus en plus aux compagnies low cost : Easy Jet affiche entre 35 et 40% de clientèle affaires. Pour autant, les grandes compagnies comme Air France restent compétitives avec des programmes de fidélisation dédiés aux petites structures, comme le programme BlueBiz.

 

Volonté d’organiser soi-même ses événements professionnels

Près de 80% des entreprises organisent elles-mêmes leurs évènements. Les prestataires événementiels sont surtout consultés pour des projets complexes nécessitant une organisation rigoureuse et/ou des projets différenciants réclamant une grande créativité.

 

Souhait de garder des budgets serrés

La tendance reste au contrôle des dépenses : 56,3% des organisateurs interrogés par Coach Omnium déclarent avoir reçu des consignes pour réaliser des économies, ce qui se traduit par des négociations et une mise en concurrence accrue des prestataires.

 

Les hôtels perdent un peu de terrain…

Selon « l’Echo touristique », les hôtels 3 et 4 étoiles restent en tête des lieux les plus plébiscités pour l’organisation d’événements mais ils ont tendance à perdre du terrain depuis déjà trois ans. « Alors qu’ils intéressaient 91% des entreprises il y a encore dix ans, ce n’est le cas que pour 52% d’entre elles désormais ».

Les raisons ? La recherche de lieux plus originaux (aquarium, château, galerie d’art…) et surtout la progression des réunions organisées dans les locaux de l’entreprise, qui est passé de 18% à 44% entre 2005 et 2015.

 

… et certains parcs de loisirs résistent

Globalement, les parcs de loisirs attirent moins les événements professionnels avec des parts de marché qui ont fondu de 16% à 5% entre 2005 et 2015. Seuls les plus prestigieux tirent leur épingle du jeu, surtout dans le cadre d’opérations purement événementielles. Les explications ? Moins de séjours en général, des séjours plus courts associés à « une image jugée un peu trop festive dans un contexte qui nécessite une certaine sobriété et beaucoup d’efficience », explique Coach Omnium.

 

L’eco-event : L’événementiel éco-responsable

Qu’il s’agisse de congrès, de salon ou d’une simple réunion, ces événements génèrent tous des impacts sur l’environnement : consommation d’eau, d’énergie, de papier… production de déchets et pollution liée aux déplacements.

Intégrer dans la préparation de l’événement diverses bonnes pratiques pour réduire l’empreinte écologique permet d’afficher l’engagement responsable de l’entreprise : respect de l’environnement, sensibilité au développement durable, promotion de la démarche RSE…

 

Comment organiser un éco-événement ?

Neuf pistes d’action et de bonnes pratiques

Un collectif de 7 associations professionnelles liées à l’événementiel a créé le portail internet eco-evenement.org pour sensibiliser à la conception  d’événements éco-responsables. Parmi les pistes proposées par ce collectif, on trouve les recommandations suivantes :

 

Sélectionnez un lieu d’accueil

  • En choisissant un site facile d’accès qui limite les transferts ou permet de faire les trajets à pied.
  • En favorisant des bâtiments éco-respectueux : éclairage basse consommation, chauffage, climatisation et eau maîtrisés…

 

Choisissez des hébergements eco-responsables

  • En repérant des hôtels proches du lieu de l’événement et faciles d’accès.
  • En sélectionnant des hôtels labellisés « écolabel européen » ou « la clé verte ».

 

Encouragez le transport éco-responsable

  • En informant tous les participants, exposants, visiteurs, des possibilités de transport en commun, en demandant le tarif congrès à la SNCF,
  • En proposant des navettes dédiées et en utilisant des véhicules électriques,
  • En suggérant le covoiturage via un site Internet sous-traité ou géré directement,
  • En mettant des vélos à disposition.

 

Désignez un « ambassadeur environnement »

  • Pour informer largement les participants et afficher clairement les moyens mis en œuvre,
  • Pour impliquer les prestataires et fournisseurs dans une démarche commune.

 

Impliquez le traiteur

  • En gérant les justes quantités pour éviter le gaspillage,
  • En refusant les coupelles en plastique jetables,
  • En privilégiant les produits locaux, de saison et si possible les produits bio et/ou issus du commerce équitable.

 

Pensez aux décors et mobiliers

  • En louant sur place,
  • En se servant d’éléments réutilisables qui se démontent et se stockent facilement.

 

Recyclez et gérer les déchets

  • En demandant au bailleur d’organiser le tri sélectif des déchets,
  • En recherchant des sociétés ou associations locales qui se chargeront de récupérer et de recycler les débris (moquette, décor…).

 

Communiquez de façon éco-responsable

  • En dématérialisant la communication via internet et SMS : invitations, plans, informations…
  • Ou en imprimant la juste quantité nécessaire et suffisante avec du papier recyclé.

 

Choisissez des cadeaux éco-responsables 

  • Privilégiez des cadeaux utiles, éco-conçus ou issus du commerce équitable, qui ne nécessitent pas de piles. Pour eco-evenement.org, « L’avalanche de babioles de mauvaise qualité ne fait que générer de la pollution : matières premières, fabrication, transport depuis l’Asie, déchets… »,
  • Prévoyez des cadeaux différents pour que les invités puissent choisir, c’est la garantie qu’ils répondront à leurs besoins et seront utilisés,
  • Favorisez les produits du terroir ou bio. Les petits producteurs locaux sont ouverts à la négociation et peuvent personnaliser l’étiquette.

 

Activités de choix et destinations insolites en région

En Poitou-Charentes

Charente

Il y a un temps pour travailler et un temps pour « buller » du côté d’Angoulême

Avec son identité marquée autour de la bande dessinée et de ses festivals, Angoulême propose trois structures de choix : l’Espace Carat, le Parc des Expositions et, plus insolite, la Cité internationale de la Bande Dessinée.

 

Cognac et son offre oenotouristique

Les châteaux et maisons de prestige qui trônent au sein de la cité cognaçaise cultivent depuis longtemps leur précieux art de vivre : une bonne occasion de savourer tout en se ressourçant.

 

Le nouveau circuit de visites d’Hennessy

Après seize mois de travaux dans les chais de la Faïencerie, le N° 1 du Cognac a ouvert le 23 mai son nouveau circuit de visites. Doté d’une scénographie très contemporaine, il propose une vision 360° de l’univers de la Maison : histoire, savoir-faire, rayonnement à l’international, initiation à l’art de la dégustation. lesvisites.hennessy.com

 

Deux-Sèvres

L’excellence environnementale pour Niort et le Marais poitevin

Niort, capitale française 2013 de la biodiversité, et le Marais poitevin avec son label de Parc Naturel Régional constituent des cadres idéaux pour les entreprises et évènements qui veulent privilégier l’excellence environnemental.

 

Pescalis, Centre international Nature & Pêche à Moncoutant, propose depuis plusieurs années un cadre tranquille qui réunit tous les plaisirs de la pêche et du tourisme vert, propice à la concentration. Un domaine de 150 ha qui peut accueillir jusqu’à 400 personnes en séminaire.

 

Vienne

Futuroscope Congrès Événements regroupe une équipe dédiée au tourisme d’affaires qui s’est constituée autour du potentiel du site du Futuroscope. Il réunit l’ensemble de l’offre : du séminaire résidentiel à l’opération événementielle d’envergure en passant par l’incentive plus confidentiel ou la réunion clients.
Le Futuroscope : une formule tout en un

De fait, on trouve :

  • Un Palais des Congrès pour toutes les tailles et configurations d’événements,
  • Le Parc du Futuroscope avec trois amphithéâtres de respectivement 750, 340 et 84 places, idéal pour les moments de détente et/ou les activités de team-building,
  • Une offre d’hébergement hôtelier diversifiée (2.100 chambres),
  • Des équipes de restauration proposant des produits du terroir.

 

La Vallée des Singes développe une offre dédiée aux entreprises, soit 3 espaces avec accès privilégié au Parc et aux coulisses. L’une des salles est séparé des singes Bonobos par une simple baie vitrée : concentration non assurée ! Possibilité de privatiser l’intégralité du site pour une journée.

Le Domaine de Normandoux, à Tercé, est un manoir des 16e et 17e siècles transformé en hôtel & résidence de tourisme classé ***. Son plus : une piscine et le « Spa 5 Mondes » pour se rafraîchir l’été et se réchauffer l’hiver

DéfiPlanet Business à Dienné, est un village nature insolite avec roulottes et cabanes dans les arbres, un espace bien-être, le restaurant « Bien manger : manger santé », un parcours aventure, un centre équestre de 40 chevaux et même des salles de séminaire dans les arbres ou sous une yourte. Le tout sur un domaine de 47 ha.

La Planète des Crocodiles, la nuit ! Soirée insolite garantie dans une serre tropicale de 5000 m² où les yeux de crocodiles se mêlent aux ombres d’une végétation luxuriante. Sans oublier le saut des crocodiles marin, le plus grand et le plus dangereux de la planète.

 

Charente-Maritime

La Rochelle Événements propose 2 sites renommé de congrès et d’exposition : le Forum des Pertuis au cœur du port de plaisance des Minimes, avec vue panoramique sur l’océan, et l’Espace Encan, en centre-ville, au pied du bassin des Grands Yachts.

 

L’Aquarium La Rochelle reconnu internationalement et situé sur le bassin des Grands Yachts. L’Aquarium propose un cadre d’exception avec privatisation possible du site. Quoi de plus insolite que se retrouver autour d’un cocktail entre les Caraïbes et le récif corallien de la mer Rouge… L’amphithéâtre (140 places) et « Le Café de l’Aquarium », avec vue sur la ville et le port, viennent compléter la surprise.

 

Les Tours de La Rochelle : par leur situation et leur notoriété, la Tour Saint Nicolas, la Tour de la Chaîne, la Tour de la Lanterneet leurs terrasses respectives constituent un décor rêvé pour des soirées de prestige ou des réunions mémorables (4 salles).

 

Le bateau « L’Espérance » : un navire de 27 mètres avec des aménagements sur mesure pour des événements privés ou professionnels, en croisière ou à quai à partir de La Rochelle ou du port de votre choix. Qui dit mieux ?

 

Le Phare des Baleines, sur l’île de Ré, est un espace très privilégié pour organiser tous types d’événements publics ou privés. Le Grand Phare (60 mètres) propose trois salles de réunion tandis que la vieille tour (30 mètres) met à disposition son musée et son patio ainsi qu’une terrasse avec vue sur l’océan.

 

En Vendée

Cap sur le Vendée Globe

Avec trois formules pour assister au départ du 8ème Vendée Globe le 6 novembre 2016 aux Sables d’Olonne.

  • La Formule « Sur mesure »

Pour accueillir des invités dans des conditions exclusives : de la privatisation d’un semi-rigide de 12 places à celle d’un navire de 300 places avec pont extérieur.

  • La Formule « Légende »

Pour embarquer à bord de l’Artemis (120 personnes), un gréement de trois mâts de 59 mètres. Construit aux Pays-Bas en 1926, ce bateau a été reconfiguré en luxueux bateau de croisière. Aujourd’hui, il navigue sur toutes les mers : Indonésie, Nouvelle Zélande, Cap Horn, Antarctique.

  • La Formule « Exclusive »

Pour inviter clients et collaborateurs sur «l’Espérance I », un confortable catamaran de 27 mètres (130 à 180 personnes) : pont principal couvert, pont supérieur avec solarium et salon vitré… personnalisables aux couleurs de l’entreprise.

 

Avec Le Village Entreprises…

Pendant trois semaines, le Village Vendée Globe vivra au rythme des skippers, de leur team, des journalistes et des visiteurs qui viendront assister aux préparatifs de la plus grande course en solitaire autour du monde. L’agence Show Time s’occupe de l’exploitation du Village Entreprises et des espaces B to B : loges privatives, salles de réunion, team-building, restaurants thématiques, soirées évènementielles, bar lounge…

 

…Et des solutions clés en mains pour l’hébergement et le réceptif.

Vendée Tourisme a sélectionné dix sites d’hébergement : hôtels de charme, résidences hôtelières ou villas de luxe qui proposent chacun une thématique : voyage, patrimoine, corsaire, art, cinéma, détente, terroir…

 

Le groupe Dubreuil lance sa compagnie aérienne « French Blue »

Le Groupe Dubreuil, groupe familial 100% vendéen, (1,6 milliard d’euros de CA prévu en 2016), déjà propriétaire d’Air Caraïbes, a lancé courant mars la 1ère compagnie aérienne française low-cost long-courrier : « French Blue ». Les premiers vols seront opérés depuis Paris-Orly vers Punta Cana dès le 15 septembre prochain avec 4 fréquences hebdomadaires (Airbus A330-300 neuf), puis vers La Réunion et l’Ile Maurice à l’été 2017.

La compagnie mettra à disposition 2 classes : Eco Blue et Premium Blue, inspirée de Singapore Airlines et Lufthansa, avec une cabine privative de 28 places. Dans une approche « smart cost », chaque passager construira son voyage sur-mesure en choisissant ses services : pack wifi, accès prioritaire et bagage livré en premier, repas à la carte…

 

En Limousin

Le Club Med de Pompadour que pour vous et vos invités, c’est possible ! Au pas, au trot ou au triple galop, le tempo restera le votre.

 

En Gironde

EcÔtelia, pour faire le tour du monde sans quitter la Gironde.

Ouvert en novembre 2014 sur un site de 8 hectares près de Sauternes, le domaine EcÔtelia est composé de 22 habitats écologiques évoquant les 5 continents : châteaux dans les arbres, oenolodges, roulottes viticoles et roulottes tziganes pour l’Europe; yourtes de Mongolie pour l’Asie; cabanes de trappeurs pour l’Amérique; tentes berbères pour l’Afrique et  tentes safari pour l’Océanie.

Un écotourisme revendiqué
Surfant sur la vague de l’écotourisme, le jeune entrepreneur de 28 ans a élaboré une démarche globale que ce soit pour le choix des matériaux de construction ou le fonctionnement du site (sanitaires, restauration bio, activités…). Le confort n’est pas oublié pour autant, avec des formules spa et une piscine naturelle.

 

Excellents millésimes 2015 et 2016 pour Bordeaux Events

2015 a été l’année de tous les records pour Bordeaux Events, la nouvelle marque de Congrès & Expositions de Bordeaux, qui a organisé 220 manifestations dont 10% à l’international, soit +10% sur un an.

Pour 2016, le carnet de commandes est plutôt bien fourni avec plusieurs grands évènements comme les 9émes Internationaux Abilympics qui ont attiré en mars plus de 30.000 visiteurs ou la version régionale du Salon Autonomic Atlantique (80.000 personnes). Une vingtaine de congrès et de colloques, la plupart de dimension internationale, sont également programmés dans le domaine médical.

 

 

Yves Guérin

 

Principales sources utilisées :

ANAé (Association des agences de communication événementielle), Livre blanc MylodgEvent.com, Coach Omnium, Poitou-Charentes-vacances.com

Réagir à cet article

comment-avatar

*