Croissance Verte

Perrenot mise sur le GNL

L’agence poitevine du transporteur Jacky Perrenot s’engage dans la transition énergétique. Le groupe dispose sur Migné-Auxances d’une vingtaine de véhicules roulant au GNL (gaz naturel liquide). L’objectif est de passer à 30 % de la flotte relativement rapidement. Philippe Raguideau, directeur régional Ouest de Perrenot précise : « L’utilisation du GNL offre plusieurs avantages. Nous avons une autonomie plus large, 1 400 km en double réservoir. D’autre part, nous diminuons de 20 % les émissions de carbone par rapport au diesel et nous divisions la pollution sonore par 2. » Afin de poursuivre cette politique, le transporteur peut désormais s’appuyer sur la présence à quelques mètres de son agence d’une station-service GNL. En effet, le gazier espagnol Gas Natural Fenosa a récemment ouvert sa deuxième station équipée en GNL et GNC en France. Deux nouvelles stations seront mises en service avant la fin de l’année. Quatre autres verront le jour en 2018. La station poitevine est équipée d’une cuve de stockage de 80 m3 pour le GNL et de deux tours pour l’utilisation du gaz sous forme comprimé. « Pour être un peu schématique, on pourrait dire que le GNC (gaz comprimé) est utilisé pour les courts trajets alors que le GNL (gaz liquide) est plutôt réservé aux longues distances » explique Laurent Maalen, directeur commercial GNL/GNV France. Le gaz arrive sous forme liquide dans des camions citernes. Il est stocké dans la cuve avant de servir au plein des réservoirs des camions.

Sur Migné-Auxances, le transporteur compte 200 moteurs et emploie 300 personnes pour une flotte nationale de 3 500 véhicules et 4 500 collaborateurs.

Jean-Sébastien Thomas

Réagir à cet article

comment-avatar

*