François Hollande inaugure la LGV Tours-Bordeaux, vitrine de l’excellence française
Pour François Hollande, la LGV profitera à l'ensemble des territoires traversés. © Présidence de la République

François Hollande inaugure la LGV Tours-Bordeaux, vitrine de l’excellence française

Le 28 février, le Président de la République François Hollande s’est rendu à Villognon (Charente) pour inaugurer la ligne à grande vitesse (LGV) SEA (Sud Europe Atlantique) Tours-Bordeaux, en présence d’Alain Rousset, Président de la région Nouvelle-Aquitaine et des présidents des sociétés Lisea, SNCF Réseau et Vinci. Il a visité le centre de supervision, la salle de maintenance et rencontré les stagiaires et leurs formateurs.

Le discours présidentiel, brièvement interrompu par le tir accidentel d’un tireur d’élite de la gendarmerie, a mis l’accent sur « un évènement exceptionnel » qui achève le plus grand chantier de génie civil d’Europe et la plus grande concession au monde par le montant des travaux : 7,8 Mds € d’investissements et 1,2 milliard pour l’intégration au réseau existant, dont la résorption du bouchon ferroviaire de Bordeaux. François Hollande a salué la « performance des entreprises françaises de travaux publics et d’ingénierie », qui, en outre, ont pu livrer la plate-forme ferroviaire en avance, ajoutant : « Il faut croire au génie français ». Il a rappelé le « besoin de grandes infrastructures » et le fait que cette réalisation s’inscrit dans une vision longue. Au plus fort du chantier, 8 500 personnes étaient employées, soit 17 000 emplois directs et induits dans toute la France. 180 personnes seront affectées à Mesea, qui assure la maintenance.

La LGV SEA est la première ligne confiée par SNCF Réseau à un partenariat privé. La société Lisea, concessionnaire pour 50 ans jusqu’en 2061, est un consortium réunissant notamment Vinci Construction et la Caisse des Dépôts. SNCF Réseau, l’Etat et les collectivités territoriales n’apportent que la moitié du financement, le reste provenant du secteur privé. SNCF Réseau vérifiera le respect de la qualité de service et gèrera les circulations.

Selon François Hollande, l’ensemble des territoires profitera de la LGV, qui dessert l’ensemble du grand sud-ouest et « change le rapport à la distance et au temps ». Un fonds de solidarité territoriale est doté de 44 M€. De nouveaux pôles d’activités vont naître.

Cette ligne de 302 km renforce Bordeaux, qu’elle mettra à 2 h 04 de Paris. Elle sera mise en service le 2 juillet. Elle offrira 17,5 allers-retours quotidiens avec Paris et un avec Massy. Elle devrait accueillir à terme 20 millions de voyageurs par an.

François Hollande a aussi évoqué les études et la déclaration d’utilité publique en vue d’une prolongation de la LGV vers Toulouse et Dax.

 

Laurent Kaczmarek

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Elysee.fr

Réagir à cet article

comment-avatar

*