Une innovation dans l’ostréiculture
Première livraison des couvercles So’ooh, l’huître aromatisée

Une innovation dans l’ostréiculture

Le Bruxelles Seafood festival, plus grand salon du monde consacré aux fruits de mer, a eu lieu en Belgique en avril dernier. Le Coup de coeur du jury s’est porté sur un ostréiculteur de 29 ans, Joffrey Dubault. Installé à Marennes, ce jeune entrepreneur avait pour ambition de se démarquer des concurrents. Il a donc une l’idée originale de lancer des huîtres parfumées aux différentes saveurs. Elles seront commercialisées 15 à 25% plus cher par rapport aux bourriches classiques, sous le nom de la société qu’il a créée So’ooh.

Le brevet déposé certifie 17 étapes de production. Le projet de Joffrey reste secret mais nous savons que les huîtres, même fermées, absorbent les arômes diffusés dans les bacs remplis d’eau en quelques heures. Plusieurs conditions sont à respecter comme la taille du bassin, la température de l’eau ou la durée de trempage. Il tient à préciser qu’il s’agit d’un cycle naturel.

1.8 tonne d’huîtres aromatisées devraient être produites par jour prochainement par la marque So’ooh. La clientèle sera essentiellement internationale, Joffrey vise surtout le marché asiatique.

Les quatre premières déclinaisons sont l’échalote, le muscat, le gingembre et la framboise. D’autres créations sortiront dans un second temps comme la truffe ou le chocolat pour les fêtes et bien sûr le citron, toujours en cours d’expérimentation.

Emilie Hillairet

Réagir à cet article

comment-avatar

*