Un interlocuteur unique pour les ports de la Seudre

 

Depuis le 1er janvier, onze ports* de la Seudre sont intégrés à un nouveau syndicat mixte qui regroupe des élus du Département de la Charente-Maritime, de la communauté d’agglomération Royan Atlantique et de la communauté de communes du bassin de Marennes. L’objectif est d’harmoniser la gestion des ports sur les deux rives du fleuve afin d’étendre les services rendus aux usagers, de moderniser et de développer les infrastructures. Jean-Pierre Tallieu, président du syndicat mixte, justifie cette création : « Les ports sont des services publics industriels et commerciaux, dont toutes les dépenses doivent être payées par les usagers. Or, à l’exception de Marennes et de La Tremblade, aucun n’avait la taille critique pour professionnaliser son fonctionnement. En nous regroupant, nous atteignons 1 200 navires, ce qui nous donne les moyens de recruter le personnel compétent pour rationaliser la gestion, assurer une présence permanente sur les ports et entretenir les installations. » Au-delà de ces missions d’aménagement, d’entretien et d’exploitation, la structure aura aussi un rôle à jouer dans l’animation du territoire. « Le syndicat pourra par exemple créer des réseaux d’itinérance douce par voie d’eau, comme ceux qui existent déjà pour le vélo ou la marche à pied », se félicite Jean-Pierre Tallieu. Le siège du syndicat est fixé à La Tremblade dans un bâtiment de l’ancienne gare. Placée sous la direction de Pierre-Yves Chevalier, la structure, dont le budget de fonctionnement s’élèvera à 630 000 euros d’ici 2020, emploiera sept agents.

Jean-Sébastien Thomas

* La Tremblade : Route Neuve et l’Atelier ;

Arvert : Coux et La Grève à Duret ;

Étaules : Orivol et Les Grandes Roches ;

Chaillevette : Chatressac et Chaillevette ;

Mornac-sur-Seudre : Mornac ;

L’Eguille-sur-Seudre : L’Éguille ;

Marennes : La Cayenne.

Réagir à cet article

comment-avatar

*