Les CCI, vent debout contre la baisse de leurs ressources

 

Les quinze Chambres de Commerce et d’Industrie de la Nouvelle Aquitaine, réunies en assemblée générale, le 21 juin puis en réunion de crise le 5 juillet, dénoncent la baisse de la taxe pour frais de chambre. Le gouvernement a, en effet, arbitré en faveur d’une baisse de 100 millions d’euros par an sur les quatre prochaines années de la TFC. Celle-ci est composée de deux contributions, la taxe additionnelle à la Contribution Foncière des Entreprises (CFE) et la taxe additionnelle à la cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises qui ne concerne que celles dont le chiffre d’affaires hors taxes est supérieur à 500 000 €. Le réseau affirme que la décision pénalisera l’outil de proximité que sont les CCI et accélérera le mouvement de suppression des postes : 5 000 emplois en moins dans les CCI sur les cinq dernières années. Elles revendiquent l’effet délétère sur les aides apportées aux TPE/ PME et la remise en cause de leur rôle dans l’accompagnement de la mise en oeuvre de mesures indispensables pour les entrepreneurs : plan en faveur des travailleurs indépendants, plan pour la croissance et l’investissement, future loi TPE/PME, future réforme de l’apprentissage et de la formation…

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*