Les entreprises qui bougent

 

La MAIF a soutenu la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024

Depuis 1991, la MAIF porte des valeurs de partage comme l’insertion sociale ou la solidarité. Des liens forts associent depuis longtemps la mutuelle niortaise et le sport scolaire mais elle souhaite maintenant relancer une politique de partenariats sportifs davantage tournée vers la santé et la performance. Accompagner un événement autour du thème du sport et du handicap correspond tout à fait à sa stratégie d’entreprise.

Le ticket d’entrée pour devenir partenaire des JO 2024 s’élevait à dix millions d’euros. Le groupe en versera seulement deux, il ne sera donc pas sponsor mais aura soutenu la candidature de Paris pendant deux ans. C’est une parfaite adéquation entre son sens de l’engagement mutualiste et un événement sportif planétaire.

En attendant impatiemment le 13 septembre, date à laquelle le Comité International Olympique annoncera la ville sélectionnée, la MAIF a organisé des animations sportives ouvertes au grand public pendant une semaine au sein de son siège à Niort. Différents ateliers comme le show down (tennis de table pour aveugles) étaient proposés ainsi qu’une soirée de clôture réunissant 120 personnes dont des sportifs locaux ayant déjà participé aux JO et de jeunes espoirs dont le niveau actuel permet de penser qu’ils pourraient prétendre à participer à cette manifestation. Le verdict tombe, le challenge est remporté, Paris sera bien la ville qui accueillera les JO 2024.

Grâce à sa participation, la MAIF a développé des contacts fructueux. Partenaire de longue date de l’UNSS et de plusieurs fédérations nationales (aviron et golf), elle s’est récemment rapprochée de celles de boxe, canoë-kayak, athlétisme et basket. Elle assure également le Comité National Olympique. C’est donc un bon retour sur investissement. La société d’assurance a saisi l’occasion pour mettre en place une aide à la reconversion pour les sportifs de haut niveau et envisage la création d’une plateforme de bénévoles dans le domaine du sport.

 

Emilie Hillairet

Réagir à cet article

comment-avatar

*