Les entreprises qui bougent

 

Le fabricant de madeleines Bijou se dote d’une nouvelle installation pour optimiser sa logistique

La nouvelle unité de conditionnement des madeleines Bijou

La nouvelle unité de conditionnement des madeleines Bijou

Fondée en 1845, l’entreprise familiale continue sa croissance pour atteindre un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros en 2016. Bijou, qui est installée à Saint Yrieix la Perche, souhaite se maintenir sur le marché fermé de la pâtisserie industrielle où la concurrence est rude. Son activité nécessite des installations modernisées en permanence. C’est la raison pour laquelle Jean-Philippe Dubois, PDG de la société indépendante, a souhaité investir dans une nouvelle unité de conditionnement à 6.5 millions d’euros.

Une année de mise au point et l’aménagement d’un bâtiment de 1 200 m2 auront été indispensables avant l’arrivée de ce nouvel équipement de la marque néerlandaise E-collector. Grâce à ce système innovant, les boîtes sont automatiquement montées par ascenseur sur un convoyeur et conditionnées en colis. Le taux d’erreur est donc désormais nul. Cet investissement permet également d’optimiser le stockage, de faciliter la préparation des commandes et d’améliorer les délais de livraison (24 heures seulement pour une commande passée avant 15h). Des postes pénibles seront ainsi supprimés tout en conservant le même effectif de 154 personnes.

Bijou réalise 70% de ses ventes auprès des comités d’entreprises, le reste de la distribution se faisant en GMS, sur internet et dans les quatre magasins de la société. Le dernier point de vente a été ouvert en septembre 2016 à Bordeaux et d’autres le seront bientôt dans de grandes villes. Le fabricant propose ses produits uniquement en France mais envisage peut-être un jour de les exporter à l’étranger.

 

Emilie Hillairet

Réagir à cet article

comment-avatar

*