Les entreprises qui bougent

 

Livraison réussie de la deuxième pièce du BelugaXL par Stelia Aerospace

Stelia Aerospace conçoit et produit les fuselages avant pour l’ensemble de la famille Airbus. Avec un chiffre d’affaires de 2.1 milliards d’euros et 6 600 employés dans le monde, dont 4 500 en France, il est l’un des leaders mondiaux dans le domaine des aérostructures.

Le BelugaXL, successeur du BelugaST conçu afin de répondre aux besoins accrus de capacité de transport Airbus, est un appareil de dernière génération. Depuis 2015, les équipes des trois sites de Stelia travaillent ensemble sur le work package. Cette partie du nouvel avion dérivé de l’Airbus A330, composée en deux morceaux (fuselage supérieur avant et porte cargo), possède des mécanismes complexes à régler. Les pièces élémentaires ont été fabriquées en partie sur le site de Rochefort avant l’assemblage et les essais sur place.

Après trente mois de travail intense, Cédric Gautier, président de Stelia Aerospace, se félicite de respecter les délais de livraison de l’appareil pour son prestigieux client. La première partie avant de fuselage du BelugaXL fut livrée le 30 mai dernier. Début juillet, la seconde section était acheminée de l’usine jusqu’au port de Rochefort par voie routière et de nuit à 5km/heure seulement. Le chargement présentant des caractéristiques hors normes (presque 10m de haut et de large), un convoi exceptionnel a été mis en place avec l’intervention des forces de l’ordre et des services de la commune. Ce personnel était indispensable pour franchir les différents obstacles du parcours avec parfois un passage au centimètre près. Les arbres ont dû être élagués, les lignes électriques enfouies et les panneaux de signalisation retirés spécialement pour l’occasion. 60 000 euros auront été nécessaires pour effectuer les travaux dans la ville.

Cette section sera acheminée dans un second temps par voie maritime et fluviale jusqu’à Toulouse. D’autres pièces seront assemblées à raison d’un BelugaXL par an afin de pouvoir mettre en service cinq appareils à partir de 2019.

 

Emilie HILLAIRET

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*