L’immobilier bat des records en 2017

 

Selon la Chambre des Notaires de Vendée, 2017 a été une année record pour l’immobilier vendéen retrouvant les niveaux de 2007, d’avant la crise. Les transactions progressent sur tous les marchés : 10 000 maisons individuelles se sont vendues, 3 000 terrains à bâtir, 2000 appartements anciens et une progression de 20% sur les ventes d’appartements neufs. Le marché des terrains à bâtir est dynamisé par le retour de la clientèle des primo-accédants. Du côté des acheteurs, il est à noter qu’un quart ne sont pas de la région et que 9% des acheteurs sont originaires d’Ile-de-France. La part des acheteurs retraités progresse de 5% soit un quart des acheteurs mais 15% des biens achetés le sont par des moins de trente ans qui, pour 60% d’entre eux, investissent dans des maisons anciennes avec un budget médian de 122 000 euros.

Sans surprise, ce sont les secteurs géographiques côtiers et insulaires qui tirent le marché avec un tiers des parcelles vendues et des prix plus élevés (prix médian de 64 000 € pour 58 000 € à la Roche-sur-Yon) mais le bocage Nord et le centre Vendée profitent aussi de la tendance. Le nombre de terrains vendus est en progression de 40% par rapport à 2016. Le prix des maisons anciennes aussi progresse (+1.4%) par rapport à 2016 mais les disparités sont plus fortes sur le territoire vendéen : les prix augmentant particulièrement sur les zones littorales et frontalières avec la Charente-Maritime (+5%). Le marché de l’habitat collectif (appartements) reste, quant à lui, très localisé : 90% des ventes se font à la Roche-sur-Yon ou sur le littoral.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*