L’immobilier flambe en Gironde mais pas partout…

L’immobilier flambe en Gironde mais pas partout… 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Les chiffres des ventes réalisées en immobilier ont été publiés par les notaires girondins. Ils confirment l’attractivité forte de la métropole bordelaise (+12% de hausse des prix sur les appartements et +16% sur les maisons) ainsi que du bassin d’Arcachon. Sur l’ensemble du département, les prix enregistrent une hausse de 6,8% pour les appartements anciens et + 5% pour les maisons anciennes. Les taux d’intérêt au plus bas niveau sont une partie de l’explication. A quoi il faut ajouter l’arrivée d’une clientèle parisienne liée à la LGV : 10% des acheteurs dont les notaires ont enregistré l’origine, viennent de la région parisienne (dont 40% de Paris). Les chiffres enregistrés sur la période de novembre 2016 à octobre 2017 montre une agglomération bordelaise au plus haut niveau ce qui la positionne au 2nd rang des villes les plus chères de France avec Nice.

Pour acheter un appartement, il faut compter 2600 le m² et entre 250 et 300 000 euros pour une maison ancienne de 100m². A noter que la rive droite bénéficie un peu moins de cette manne immobilière. En dehors de Bordeaux même, ce sont les secteurs autour des pôles aéronautiques qui enregistrent les plus fortes demandes. Sur le département, le bassin d’Arcachon, en particulier le Pyla et la presqu’ile du Cap Ferret atteignent eux aussi des records. Le sud Médoc bénéficie du repli d’une clientèle qui ne peut plus acheter sur le bassin. Autres secteurs enregistrant un solde positif : Saint André de Cubzac, Libourne et le sud de la Garonne.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*