Entrepreneur à l’honneur
David Cottereau, Directeur de Enviro Développement (86) © DR

Entrepreneur à l’honneur

 

Maîtrise de l’eau

La sécheresse de ces derniers mois apporte de l’eau au moulin de David Cottereau. Depuis 20 ans, le fondateur d’Enviro Développement à Châtellerault innove en faveur de la maîtrise de l’eau.

 

Marié depuis 15 ans et père de 3 enfants (Jean-Baptiste 14 ans, Angélique 12 ans et Caroline 8 ans), David Cottereau aime passer du temps avec ses enfants pour les accompagner dans leurs activités extrascolaires, bricoler… Il est également engagé dans le milieu associatif comme vice-président de l’association des Amis de l’Historial aux côtés de son ami Lucien Jugé. « Je suis très présent dans les réseaux économiques de la Vienne : président créateur du Radec à la pépinière René Monory de Châtellerault, membre du club APM Poitiers depuis 8 ans, et élu à la chambre de commerce depuis 15 ans ».

Pour s’évader, le chef d’entreprise rejoint sa résidence en Haute Garonne ou il se complaît à admirer « le spectacle permanent de la chaîne des Pyrénées et le bruit de l’écoulement de la Garonne »… sorte de retour aux sources pour ce défenseur de l’eau.

 

Comment vous est venue l’idée de créer une entreprise orientée sur la maîtrise de l’eau ?

Enviro Développement est née d’une invention. Tout juste diplômé de Sup de Co Poitiers, j’ai eu l’idée de concevoir et de faire breveter des éco-plaquettes permettant de réduire jusqu’à 40 % le volume d’eau utilisé dans les WC. En 1998, nous avons développé une seconde activité orientée, elle, sur les diagnostics réseaux. Et nous sommes devenus, au début des années 2000, spécialistes dans la réalisation de diagnostics et des traitements préventifs et curatifs anti-légionellose. Dans le même temps, nous avons mis au point Héliote, un dispositif qui s’installe sur les robinets et permet de limiter le débit tout en contrôlant la température. Aujourd’hui, profitant des nouvelles technologies et des objets connectés, nous souhaitons mettre en oeuvre des outils de détection de fuites et de consommation d’eau en temps réel.

En 2006, vous êtes engouffrés dans les CEE pour inciter les professionnels à faire des économies d’eau ? Expliquez-nous.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) sont nés du protocole de Kyoto et du Grenelle de l’environnement. Sur le principe « pollueur-payeur », les énergéticiens ont obligation de soutenir des opérations de réduction d’énergie. Nous avons donc noué des partenariats étroits avec des fournisseurs d’énergie et nous leur avons proposé de satisfaire à leurs obligations légales en finançant l’installation de pommes de douche et de mousseurs économiseurs d’eau chez des acteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de l’hébergement d’étudiants ou de personnes âgées.

© DR

© DR

« L’eau, une ressource à préserver »

 

Ce processus a été un vrai succès.

Oui, puisque d’ici à la fin de l’année, nous aurons distribué gratuitement plus de 420 000 dispositifs d’économie d’eau aux quatre coins de la France. En 2015, trois groupes de tourisme nationaux ont ainsi pu remplacer gratuitement l’intégralité de leurs équipements, soit plus de 51 000 douchettes et quelque 100 000 mousseurs. L’an dernier, plus de 250 000 logements sociaux ont à leur tour été équipés. Cette année, nous installerons nos produits dans plus de 120 000 chambres d’hôtel.

Et, les résultats sont bénéfiques. Un de nos partenaires qui nous accompagne depuis le début, un acteur majeur du tourisme en France, a économisé 12 % d’eau en un an grâce à ces produits. Ça représente environ 460 000 euros en moins sur sa facture d’eau.

Votre politique en faveur de l’eau a également été récompensé à plusieurs reprises.

Nous avons reçu par deux fois, en 1998 et en 2002, le prix Écoproduit mention spéciale du ministère de l’Écologie. Aujourd’hui, nous disposons de trois brevets français et d’une innovation brevetée en Europe et aux États-Unis.

Quels sont désormais les projets de votre entreprise ?

Ils sont nombreux notamment dans le secteur de l’éclairage. En effet, nous souhaitons apporter des solutions de pilotage d’éclairage LED, intérieures et extérieures, et développer également le LED solaire. L’objectif est de dépasser les 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022. Pour accompagner ce développement, nous misons sur la création de bureaux décentralisés ; un premier verra prochainement le jour sur Paris.

Propos recueillis par Jean-Sébastien Thomas

QUELQUES CHIFFRES

Enviro Développement compte aujourd’hui une douzaine de salariés. Grâce notamment à ses solutions d’économie d’eau, le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé en l’espace de deux ans de 1,7 à 3,8 millions d’euros.

Réagir à cet article

comment-avatar

*