La MECA, un écrin pour la culture

Le chantier de la MECA, Maison de l’Economie Créative et de la Culture, bat son plein. En septembre 2018, le bâtiment avant-gardiste de 37 m de haut, 120 m de long et 14 000 m² accueillera les artistes dans le quartier Euratlantique. Il abritera le FRAC Aquitaine (Fonds régional d’art contemporain) et deux agences culturelles régionales : ECLA (Ecrit, cinéma, livre, audiovisuel) et OARA (Office artistique de la Région, en charge du spectacle vivant).

La MECA se voudra un lieu d’hybridation et de création, permettant l’échange entre les différents métiers créatifs : réalisateurs, plasticiens, chorégraphes, comédiens, auteurs… Elle fournira des solutions d’accompagnement des professionnels du secteur, notamment en les préparant aux nouvelles formes d’économies de la culture. Bien sûr, le public pourra goûter aux créations et échanger avec les artistes.

Les équipements ne sont pas en reste. Le FRAC disposera ainsi de trois niveaux dont deux dédiés aux visiteurs, et d’un auditorium. Il accueillera des artistes en résidence. OARA se voit attribuer un plateau de travail de 400 m² avec une grande salle modulable de 266 places, un studio de création et une pépinière. ECLA pourra profiter d’un centre de production et de ressources, d’une salle de projection, d’un foyer réception, d’une pépinière d’éditeurs et de bureaux de productions et tournages. Les espaces communs se composeront d’un foyer auditorium de 700 m², d’un restaurant et d’un café.

Le projet MECA représente un budget de 60 M€ dont 42 M€ pour les travaux. 56 M€ proviennent de la Région Nouvelle-Aquitaine, maître d’ouvrage, le solde étant versé par le Ministère de la Culture.

 

Laurent Kaczmarek

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Sud Ouest

Réagir à cet article

comment-avatar

*