Un nouveau terminal à Chef de Baie

 

BOLLORE PORTS LAUREAT

Vendredi 6 octobre, le Conseil de Surveillance de Port Atlantique La Rochelle a émis un avis favorable à l’offre présentée par Bolloré Ports concernant l’exploitation d’un nouveau terminal portuaire à Chef de Baie.

Un appel à manifestation d’intérêt (AMI) avait été lancé par le Port au printemps 2016 pour susciter des projets en vue d’une éventuelle extension de la capacité d’accueil du terminal de Chef de Baie, au travers d’une nouvelle structure d’accostage adossée à une surface de 6 hectares. Au terme de cette procédure, la société Bolloré Ports vient d’être désignée lauréate de cet AMI qui se traduira par la signature d’une convention de terminal.

Déjà détenteur d’une convention de terminal sur Chef de Baie pour les postes 1 à 3, à proximité de cet AMI, l’attribution de ce nouveau terminal permettra au groupe Bolloré d’optimiser et de développer son outil en dédiant certains postes aux trafics projetés. A travers son offre, l’opérateur ambitionne de faire du terminal de Chef de Baie une plateforme portuaire majeure sur la côte atlantique, avec notamment la création d’un hub de transbordement pour la pâte à papier, alternatif en Europe et attractif pour les trafics en provenance d’Amérique du Sud, ainsi que l’adaptation et le développement du terminal à conteneurs.

chefdebaie-derniereminute

Bolloré Ports. Illustration non contractuelle

Cohérente avec les filières développées sur les différents terminaux de Port Atlantique La Rochelle, l’ambition du groupe Bolloré s’inscrit pleinement dans le projet stratégique du Port dont l’un des principaux enjeux est d’optimiser le domaine portuaire et sa valeur ajoutée sur le territoire. Pour un objectif d’accroissement de trafic global de plus d’un million de tonnes en 15 ans, le plan de développement s’appuie sur les filières céréalières, pâte à papier, bois conventionnels, colis lourds, conteneurs et divers vracs.

Ce projet nécessite la réalisation d’un nouveau terminal par le port (quai de 230 m) et prévoit 34 M€ d’investissement par Bolloré Ports (grues mobiles, bâtiments…).

Ce développement, qui se veut exemplaire d’un point de vue environnemental, permettra la création de près de 400 emplois directs, indirects et induits pendant la phase de construction qui débutera en 2019, et par la suite confortera l’emploi local. L’activité sablière, actuellement positionnée sur ce site, fera préalablement l’objet d’une relocalisation sur le port.

CP

 

Seul port en eau profonde de la façade atlantique, Port Atlantique La Rochelle est le 6e Grand Port Maritime français avec 6 terminaux (276 ha de domaine terrestre), totalisant 4 475 mètres de quais reliés au réseau ferré national. Les îles de Ré et Oléron confèrent aux navires un accès protégé et rapide (45 minutes de pilotage). Avec un trafic total 2016 de 9 229 165 tonnes, dont 3,8 millions de tonnes de céréales, 2,8 millions de tonnes de produits pétroliers raffinés, un trafic de produits forestiers de 850 000 tonnes et près de 800 000 tonnes de vracs agricoles, Port Atlantique La Rochelle est le 1er port français pour l’importation de produits forestiers et de pâte à papier et le 2e port français pour l’exportation des céréales.

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*