Nouvelle organisation autour de Sorégies, au service des ambitions d’Energies Vienne
Signature de nouveau pacte d'actionnaires de Sorégies. © groupe Energies Vienne

Nouvelle organisation autour de Sorégies, au service des ambitions d’Energies Vienne

Le groupe Energies Vienne et sa filiale Sorégies ont annoncé le 3 février un nouveau pacte d’actionnaires au service d’une stratégie ambitieuse. Confronté à des enjeux majeurs tenant à l’ouverture à la concurrence, à la progression des énergies renouvelables et à la volatilité des prix, le groupe se dote d’une nouvelle organisation en faisant de Sorégies son pivot. Troisième Entreprise Locale de Distribution (ELD) de France, cette Société d’Economie Mixte fournit du gaz et de l’électricité dans la Vienne. Elle dispose de 143 000 clients pour l’électricité et 11 000 pour le gaz. Sorégies est associée d’Alterna, opérateur présent au niveau national, dont elle détient 64 %.

Pour son développement, le groupe a fait appel à ses partenaires historiques, la Caisse des Dépôts et le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou. Tous deux détiennent désormais respectivement 8,1 % et 6,9 % du capital de Sorégies, ce qui représente un investissement de 19,2 M€ pour la première et de 16,3 M€ pour le second. L’opération permet de renforcer les fonds propres et la capacité d’investissement. Distributeur créé il y a plus d’un siècle, le syndicat Energies Vienne, composé de 260 communes, détient 83,8 % de Sorégies. Cette dernière contrôle les sociétés SRD, gestionnaire du réseau d’électricité, Sergies, producteur d’énergies renouvelables, et Boutineau.

Philippe Chartier, Président du Directoire de Sorégies, a déclaré que la société « est une PME qui doit tirer son épingle du jeu face aux géants de l’énergie » et dont l’ambition est de « disposer d’un approvisionnement renouvelable à 45% en 2025 grâce à Sergies et de permettre à notre filiale réseaux SRD, d’investir », notamment dans les réseaux électriques intelligents. Environ 600 M€ d’investissements sont en effet prévus au niveau du groupe, principalement en Nouvelle Aquitaine, dans le cadre de la vision « Energies Vienne 2025 ».

Le groupe peut ainsi aborder sereinement la transition écologique et énergétique. Il représente un CA consolidé proche de 300 M€ fin 2016 et 410 emplois directs. L’objectif est d’atteindre un CA consolidé de 700 M€ en 2025, grâce au développement d’Alterna, des énergies renouvelables (Sergies), et de l’activité gaz de Sorégies.

 

Laurent Kaczmarek

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse

Réagir à cet article

comment-avatar

*