Objectif : 32 millions de touristes pour le CRT en 2020

 

Avec ses 720 kilomètres de côtes et plages, ses 14 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, ses marques emblématiques (Lascaux, Futuroscope, Cité du Vin…) et un périmètre relativement ramassé (80% des destinations à moins de 3 heures les unes des autres), la région Nouvelle-Aquitaine bénéficie d’atouts appréciables pour séduire les touristes. D’où le programme ambitieux que s’est fixé le comité régional du tourisme : il vise un objectif de 32 millions de touristes en 2020 ce qui amènerait la création de 30 000 emplois supplémentaires et positionnerait la Nouvelle-Aquitaine en référence. Aujourd’hui, deuxième destination touristique pour les Français, le territoire reste à la 5ème place nationale pour le tourisme étranger. En 2017, le secteur du tourisme a accueilli 28 millions de personnes par an, fait vivre 110 000 emplois et a généré 14 milliards d’euros soit 9% du PIB régional. La fréquentation touristique, en hausse de 4% en 2017, est soutenue par la mise en circulation de la LGV Paris-Bordeaux. Elle s’appuie également sur la création de nouveaux sièges sur les vols internationaux à destination de la Nouvelle-Aquitaine (+12%) tandis que l’offre hôtelière se développe sur le marché haut de gamme (4 et 5 étoiles) jusqu’alors peu couvert dans la région. Le Comité Régional du Tourisme, sous la houlette de Michel Durrieu, son directeur général, travaille actuellement sur une structuration des marchés en sept filières : gastronomie et oenotourisme, affaires et évènements, sports, croisières, bien-être, « grands acteurs et grands sites », et city break. Le développement à l’international se fera en priorité sur l’Europe du Nord et de l’Est, l’Asie, l’Amérique du Nord-Pacifique. Dans ce but, le CRT déploie un nouveau site (natourisme.com) en juin et accroît sa présence sur les réseaux sociaux. Sans omettre les campagnes d’affichage prévues dans les métros parisien et madrilène en avril.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*