Objectif Chine : Horizon International mise sur le nautisme et le thermalisme

Objectif Chine : Horizon International mise sur le nautisme et le thermalisme

Le Département de Charente- Maritime tenait un colloque national jeudi 5 octobre sur le programme Horizon International, accompagnant les entreprises locales pour s’exporter en Chine.

Les élus du Département y croient dur comme fer. La Charente-Maritime, la Charente et les Deux Sèvres peuvent s’imposer à l’export dans ce grand pays lointain qu’est l’Empire du Milieu.

« La Chine, économie prédominante de demain »

Et ce n’est pas l’ex ministre Jean-Pierre Raffarin qui les contredira. « En France, il nous faut anticiper plus que l’on ne le fait déjà car la Chine sera l’économie prédominante de demain », prévient-il en saluant l’initiative du Département. Lancée il y a huit ans par la collectivité pour permettre aux entreprises locales de s’exporter en Chine, la cellule export Horizon Chine du Département est devenue une association indépendante nommée Horizon International, auxquels se sont ajoutés les plus proches départements de la Charente-Maritime, en proximité et en affinités. Ce 5e colloque du 5 octobre était donc un point d’étape, l’heure de dresser un bilan et de poser des perspectives, en présence de l’ancien président de Région Poitou-Charentes Jean-Pierre Raffarin, qui suit le sujet de près. En six ans, une dizaine de missions collectives ont permis à cent entreprises de se rendre en Chine. Depuis la création du programme, l’export vers la Chine a permis de créer une centaine de postes sur la totalité des entreprises adhérentes, selon la présidente d’Horizon International Sylvie Marcilly.

Les filières équine et nautique creusent leur sillon en Chine

Depuis l’an dernier, la Charente-Maritime et ses partenaires ont en particulier réussi à s’imposer dans la fi lière équine. La Chine argentée est en recherche d’un savoir-faire à la française. Après une première ouverture de club « à la française » en 2017, huit autres se sont ouverts en 2017, et sept autres nouvelles ouvertures sont prévues. 60 poneys français sont également partis là bas, entre 2015 et 2018. Une dizaine de jeunes Chinois sont venus passer cet été leur « galop » (niveau en équitation, comme les étoiles en ski, ndlr) en Charente-Maritime. Et deux sessions de formations d’encadrants chinois se sont déroulées à Saintes.

La filière nautique picto-charentaise creuse également son trou. Après la création d’une école de voile en 2013 à Jinhzou, transférée à Dalian en 2016, une formation de perfectionnement à la voile va être dispensée en cet octobre à deux moniteurs de Dalian. Horizon International envisage également une participation au salon international du nautisme de Dalien en 2019. Elle compte dans ce cas emmener avec elle un maximum d’entreprises locales de la fi lière prête à commercer avec la Chine. Le tourisme reste également un secteur à développer, en profitant de l’attrait des Chinois pour le secteur de Cognac et de Bordeaux, liés aux vins et spiritueux.

Horizon International compte également se positionner sur le thermalisme. « En Chine, ils ont des eaux de qualité mais s’en servent sous forme de parcs ludiques. Ils sont intéressés par notre expertise sur les propriétés chimiques de l’eau et sur leurs bienfaits. A l’inverse, nous avons des choses à apprendre sur la médecine chinoise en prévention comme l’acupuncture », explique Sylvie Marcilly, qui envisage des transversalités qui pourraient bénéficier aux Thermes du département comme Saujon ou Jonzac.

Réagir à cet article

comment-avatar

*