On joue en Nouvelle-Aquitaine

 

Le 23 janvier, se retrouvaient à Angoulême les acteurs régionaux du secteur du jeu video : entreprises, partenaires, écoles ont pu se rencontrer, échanger et aborder les enjeux et perspectives de développement du jeu vidéo à l’échelle régionale. Le secteur est essentiellement composé de petites entreprises de moins de 10 salariés. Sur le territoire, il est tiré par des leaders tels que ASOBO (1er développeur indépendant de France) ou UBISOFT. Le contexte néo aquitain est porteur pour ce secteur : il existe sur le territoire des formations de renommée comme l’Ecole Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques à Angoulême ainsi que des dispositifs d’aides dédiés. La région s’est impliquée à hauteur de 400 000€ sur six projets (150 000€ maximum par projet). Par ailleurs, des dispositifs d’aides à la Recherche et au Développement, aux prototypages ou aux startups ont permis d’accompagner des projets de création et de développement de studios de jeux vidéo sur le territoire. La filière est en cours de restructuration, sachant qu’il s’agit d’un marché en pleine croissance (+11% par an au niveau mondial). C’est le 4ème plus gros marché du divertissement derrière le jeu, la télévision et l’édition et devant la télévision. En France, le rythme de croissance est soutenu, les entreprises sont en forte progression et la Nouvelle-Aquitaine est le deuxième territoire d’implantation du secteur après l’Ile de France.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*