P2L2 : projet inter-régional d’ampleur européenne

P2L2 : projet inter-régional d’ampleur européenne

Publi-info

Six régions européennes, Brème, Nouvelle-Aquitaine, Podkarpackie-Pologne, Piémont-Italie, Danemark et Lituanie, s’inscrivent dans une collaboration européenne.

Quels sont les avantages de cette participation pour la Région ?

Participer au projet P2L2 permet d’échanger avec d’autres régions européennes sur l’accompagnement d’une filière technologique commune, celle des matériaux avancés. Les régions partenaires soutiennent toutes la recherche dans ce domaine dans l’objectif de développer des innovations et soutenir la compétitivité des industries régionales.

Pour la Nouvelle-Aquitaine ce secteur représente 31 000 emplois et plus de 2 200 structures avec des marchés adressés très divers (aéronautique, énergie, construction…).

La stratégie régionale pour accompagner le secteur a été formalisée dès 2009 dans une feuille de route adoptée par le conseil régional d’Aquitaine et la thématique figure comme technologie clé dans les stratégies de spécialisation intelligente1 des ex-régions Aquitaine Limousin et Poitou-Charentes. C’est donc un sujet parfait pour réexaminer nos politiques publiques et mettre à jour la feuille de route « Matériaux avancés » dans le périmètre de la nouvelle région.

Les visites d’études organisées dans chaque région permettent de mieux comprendre l’organisation de l’écosystème d’innovation et de rencontrer les parties prenantes régionales associées à la stratégie sectorielle : industriels, centres technologiques, laboratoires ou clusters.

Les plateformes CANOE, ELORPRINTEC et ALPHANOV, l’université de Bordeaux, les entreprises AEC Polymers, RT2I, Stelia aerospace composites, Arianegroup ont ainsi ouvert leurs portes à la délégation européenne lors de la visite d’étude bordelaise et les structures d’animation de l’écosystème, l’agence de développement ADI-NA , les pôles de compétitivité Aerospace Valley, le Pôle Européen de la Céramique, Alpha Route des Lasers et des Hyperfréquences et le cluster Aquitaine Chimie Durable ont présenté leur fonctionnement.

Certaines rencontres pourront d’ailleurs se traduire par de nouveaux projets européens.

En quoi consiste le projet P2L2 ?

Le programme de « Coopération Territoriale Européenne », appelé Interreg, est un instrument clé de l’Union européenne pour favoriser la coopération au-delà des frontières et le développement de solutions communes, dans le cas présent dans le domaine du développement économique.

Les Régions partenaires ont proposé dans le projet P2L2, Public Policy Living Laboratory, un programme permettant d’accompagner l’amélioration des pratiques de pilotage requises dans la mise en oeuvre de leur stratégie de spécialisation intelligente (S3). L’échange d’expérience doit permettre d’augmenter la force individuelle des différentes régions et la mise en œuvre de leurs stratégies.

Plus qu’un partage de bonnes pratiques, il vise à réaliser de réels changements avec l’amélioration des dispositifs mis en œuvre dans le cadre de la politique publique régionale.

Quels sont les objectifs du projet ?

Le projet P2L2 souhaite à partir d’un partage d’expériences permettre aux Régions partenaires d’améliorer, dans le domaine des matériaux avancés:

– le pilotage de leur politique publique

– les pratiques et les dispositifs mis en œuvre pour soutenir leurs écosystèmes d’innovation

– la coordination des politiques régionales entre elles dans l’objectif de faciliter la création d’un réseau d’innovation européen.

Le projet P2L2 Interreg Europe a débuté en avril 2016 et prendra fin le 31 mai 2020, soit une période de quatre ans. La première phase sera dédiée à l’identification des activités, des initiatives et des pratiques que les partenaires mettent en œuvre pour soutenir l’innovation dans le domaine des matériaux avancés (visites d’étude, ateliers thématiques, …). Les connaissances acquises seront traduites en plans d’actions régionaux incluant les mesures à mettre en œuvre pour améliorer les dispositifs de soutien.

La seconde phase sera consacrée au pilotage et suivi des plans d’actions régionaux. Durant cette phase, les partenaires continueront de coopérer dans un échange d’expérience pour adapter/modifier les mesures préconisées.

Une attention particulière sera portée à associer les acteurs clefs des écosystèmes d’innovation régionaux (bénéficiaires, partenaires) aux deux phases du projet.

Le budget global s’élève à 1 748 206 €.

 

1 Dans le cadre de la programmation 2014-2020 des fonds européens, l’Union européenne a demandé à toutes les régions d’Europe d’élaborer une « stratégie de spécialisation intelligente » (« smart specialization strategy ») pour la recherche et l’innovation sur leur territoire : c’est la S3. Les secteurs d’activité dont le potentiel de croissance est le plus prometteur ont ainsi été identifiés.

 

Pour plus d’informations (en anglais) sur le projet, n’hésitez pas à consulter le site https://www.interregeurope.eu/p212/.

Réagir à cet article

comment-avatar

*