La politique de soutien à la rénovation énergétique étendue à la Nouvelle-Aquitaine
Françoise Coutant présente l’extension du dispositif régional aux côtés du directeur d’ARTÉÉ, David Dieumegard

La politique de soutien à la rénovation énergétique étendue à la Nouvelle-Aquitaine

Françoise Coutant, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de la transition énergétique et présidente de la plate-forme ARTÉÉ (Agence régionale pour les travaux d’économies d’énergie) a présenté le dispositif régional de soutien à la rénovation énergétique de l’habitat. Alors que le bâtiment représente 40 % de la consommation finale d’énergie régionale, la collectivité vise 30 % d’économies d’énergies d’ici 2021. Lors de la séance plénière de février, une aide d’1 M€ a été votée pour accompagner les particuliers dans une démarche de rénovation performante. Elle concerne les propriétaires occupants ou bailleurs de logements de plus de 15 ans. En 2017, la subvention sera étendue à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine. Attribuée sous condition de ressource, l’aide au diagnostic énergétique atteint 440 €, plus 270 € pour la phase d’analyse et assistance, soit 710 € au total. L’objectif est de rénover 1 500 logements en 2017, puis environ 10 000 par an. Les particuliers peuvent se renseigner auprès des espaces info énergie ou des artisans.

De plus, il est possible de recourir à la SEM ARTÉÉ pour le financement. Issue d’une initiative du Poitou-Charentes, elle est en fonctionnement depuis début 2016 et a déjà été étendue au Limousin. Elle va prochainement concerner toute la Région. ARTÉÉ propose un accompagnement technique, administratif et financier, à travers 2 formules incluant un diagnostic technique sur place. L’accompagnement de base revient à 58 € au lieu de 768 €. Par le passé, ARTÉÉ a constaté 52 % d’économies d’énergie sur les programmes réalisés.

L’organisme propose aussi le tiers financement. Il doit être accrédité dans le cadre de la loi de transition énergétique, ce qui évitera le recours aux partenaires bancaires et permettra un accès à tous au financement. Le prêt est remboursé par les économies d’énergies entraînées par les travaux. Au final, le propriétaire dispose d’un bien plus économe et dont la valeur s’apprécie.

En avril sera voté le règlement d’intervention global consacré à la rénovation énergétique.

 

Laurent Kaczmarek

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*