Le premier budget régional véritablement néo-aquitain

Le premier budget régional véritablement néo-aquitain

Le premier budget régional véritablement néo-aquitain 4.50/5 (90.00%) 2 votes

Le 13 février, les élus régionaux ont adopté le budget primitif de la Nouvelle-Aquitaine. Un an après la création de l’institution, c’est le premier budget véritablement néo-aquitain. Il se traduit en effet par une démarche d’harmonisation des politiques et des dispositifs.

Le budget 2017 atteint 3,094 Mds € contre 2,817 Mds € en 2016, dont 2,089 Mds € en fonctionnement et 1,004 Md € en investissement. A périmètre constant, l’investissement représente 35 % du budget primitif. Pour le Président de Région Alain Rousset, « Nous restons la deuxième ou troisième région de France en matière d’investissement. Il faut maintenir ce cap pour entrer dans un cercle vertueux ».

En raison de la Loi NOTRe, le budget augmente mécaniquement de 10 %. Les transferts de compétences en matière de transports scolaires (au 1er septembre) et de transports non-urbains (au 1er janvier) représentent une dépense supplémentaire de 312 M€. Cela fait l’objet d’un transfert de fiscalité entre la Région et les Départements. Au final, cela permettra d’aller vers une offre plus cohérente et plus intermodale.

En outre, la Région profite d’un fonds de soutien exceptionnel aux entreprises de 50,8 M€, suite à la suppression de la compétence des départements en matière économique. La montée en puissance des crédits gérés pour le compte de l’UE et celle du plan national 500 000 formations, contribuent également à l’augmentation du budget. La Région s’est cependant imposée des économies : à périmètre de dépenses identiques, le budget baisse de 132 M€, soit -5 %. Cela permet de réduire le recours à l’emprunt à 633 M€, contre 667 M€ en 2016, et d’augmenter l’épargne. Les recettes sont stabilisées.

Quatre priorités sont dégagées : l’emploi et l’économie ; la jeunesse ; l’aménagement du territoire et le développement durable. Le soutien à l’emploi et à l’innovation représente 981,9 M€. L’innovation et la formation adaptée aux besoins du territoire sont privilégiées en vue du développement économique. Dans ce budget, l’apprentissage et la formation professionnelle représentent en tout 528,8 M€. Le développement économique pèse 239,5 M€, à travers le soutien aux start-up, l’Usine du Futur et les stratégies de filières. L’éducation et le cadre de vie pèse 771,6 M€, dont 418,8 M€ pour l’enseignement, les lycées et la jeunesse. L’aménagement du territoire se voit attribuer 702,4 M€.

Andréa Brouille, élue de Haute-Vienne, a été désignée vice-présidente déléguée aux finances et au budget. Elle a rappelé la volonté de sortir des emprunts structurés de l’ex-Poitou-Charentes de la manière la moins coûteuse et de passer à des emprunts moins risqués.

A noter aussi : Alain Rousset a proposé la candidature de la Nouvelle-Aquitaine pour l’expérimentation de la vignette carbone sur son territoire.

 

Laurent Kaczmarek

 

Postes de recettes et de dépenses su budget 2017. © Région Nouvelle-Aquitaine

Postes de recettes et de dépenses. © Région Nouvelle-Aquitaine

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Région Nouvelle-Aquitaine

Réagir à cet article

comment-avatar

*