Réseaux & Clubs d’entreprises

Le nouveau patron de la CPME dévoile son plan d’action

Le 17 mars dernier, la confédération des petites et moyennes entreprises de Charente (CPME, anciennement CGPME) a vu l’élection d’un nouveau président départemental. En effet, Jean-Claude Duchet qui ne pouvait se représenter, a laissé sa place à Patrick La Guerche. Ce dernier, membre de la première heure de la confédération, est également depuis douze ans le directeur de l’entreprise Arthur Loyd Charente, basée à Angoulême et spécialiste de l’immobilier d’entreprise.

Durant son mandat de trois ans, le nouveau président entend bien faire porter la voix du syndicat. « Nous sommes, explique Patrick La Guerche, un des trois syndicats patronaux reconnus. Nous comptons quelque deux cents adhérents sur le département. Nous fédérons tous les métiers avec comme cœur de cible, les entreprises patrimoniales ». Un des objectifs majeurs de la mandature sera de développer le nombre d’adhérents en « montrant ce qu’on peut faire pour aider les sociétés ». Pour autant, il ne s’agit pas de déclarer la guerre aux deux autres syndicats, mais plutôt de « travailler tous ensemble dans l’intérêt des entreprises ».

Dans cette logique, la confédération entend pleinement jouer sa partition au sein des organisations paritaires qui demandent la présence des représentants patronaux. « Je souhaite également que notre structure soit au service du territoire, que nous puissions travailler dans cet esprit avec l’ensemble des acteurs économiques et des clubs d’entreprises », conclut Patrick La Guerche.

Renseignements :

CPME, 12 route de Vars au Gond-Pontouvre

Tél. : 05 45 70 25 25

 

Initiative Haute-Vienne : acteur majeur du développement économique local

Initiative France est aujourd’hui le premier réseau associatif permettant de financer la création et la reprise d’entreprises. La structure compte plus de 200 plateformes en France, dont une en Haute-Vienne. « Depuis 1999, nous contribuons à l’essor de la vie économique par le biais de prêts à taux zéro sans caution ni garanties personnelles. En complément, nous accompagnons les bénéficiaires pendant les trois premières années suivant la création de leur entreprise », précisent les responsables locaux de la structure. Et les chiffres sont là pour attester de l’importance de cette plateforme départementale. En 2016, elle a financé 83 sociétés pour près de 917 000 € de prêts d’honneur. Depuis sa création, ce sont 1 019 entreprises financées permettant de créer ou de maintenir 2 760 emplois.

 

Collectivité et entreprises main dans la main

Après plusieurs mois de travail, la communauté de communes (CdC) Aunis Atlantique (née de la fusion des CdC du Pays Marandais et du Pays de Courçon au 1er janvier 2014) et l’UC2A (Union des clubs Aunis Atlantique) ont ratifié, le 21 mars dernier, un accord de partenariat. Le texte doit permettre aux deux jeunes entités de travailler ensemble. « Une de nos priorités, explique Élise Cougoule, chargée de développement économique au sein de la communauté de communes, est de mieux se connaître. Le club est notre interlocuteur privilégié sur le territoire en termes économiques. Par ailleurs, trop souvent les entreprises ne connaissent pas le travail d’accompagnement et de soutien, financier et administratif, que nous pouvons leur apporter. C’est tout ça que nous souhaitons formaliser avec ce texte et affirmer notre position de relais sur le terrain ».

La collectivité n’a d’ailleurs pas tardé à jouer pleinement son rôle en finançant à 50 % la seconde édition du « Rendez-vous », salon porté par l’UC2A (voir encadré). « Nous organisons également des sessions d’information à l’attention des acteurs économique, comme par exemple sur le thème du régime social des indépendants ou encore la loi de finance », précise Élise Cougoule.

À signaler enfin que ce document arrive à point nommé, quelques mois seulement après la présentation par la CdC de son schéma de développement économique qui fixe la ligne politique en la matière sur les dix prochaines années.

 

Le Rendez-Vous 2017

Les 19 et 20 mai, l’UC2A soutenu par la CdC Aunis Atlantique a reconduit son salon, Le Rendez-vous. En 2016, la première édition avait vu passer un millier de visiteurs. La manifestation qui tablait cette année sur la présence d’une centaine d’exposants était organisée afin d’offrir aux professionnels, tous corps de métiers confondus, « un réel moment d’échanges, d’informations et de liens ». Car, s’il est important que les entreprises locales se fassent connaître du grand public, il est également essentiel qu’elles se connaissent entre elles. Et c’était bien le but de ce rendez- vous qui mettait en avant la possibilité de « multiplier les opportunités de rencontres de pro » ; de « rencontrer de futurs clients ou fournisseurs locaux » ; de « développer des affaires » ainsi que « d’échanger et d’élargir son réseau ».

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*