Saint-Yrieix-la Perche : un laboratoire grandeur réelle pour améliorer l’autonomie

La fondation John-Bost* et Autonom’Lab** s’engagent, en partenariat avec le Centre hospitalier et la Mutualité française limousine, pour le développement des produits, services ou autres dispositifs visant à favoriser l’état de santé, l’autonomie et la qualité de vie des personnes fragiles en situation de handicap, jeunes ou adultes. Le château du Mas accueillera le foyer Anne Dominique. Deux foyers d’accueil et quinze studios seront créés pour favoriser le retour à l’autonomie. Les bâtiments seront aménagés pour s’adapter et améliorer les conditions de vie des résidents et des personnels. Sur place, seront hébergés des chercheurs, français et étrangers. Ils pourront tester et faire vivre en situation réelle leurs projets et innovations. Un objectif : améliorer le quotidien et la santé des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie et les conditions de travail des personnels. Y seront testés capteurs de présences, exosquelettes, outils de suivi des paramètres vitaux… tous projets visant à l’amélioration de l’autonomie, de la qualité de vie des personnes ayant des besoins spécifiques. A plus long terme, les projets et produits testés, développés et mis au point avec l’aide des résidents et de professionnels de santé qui les accompagnent pourraient être mis à disposition du grand public. Le projet sera concrétisé d’ici à deux ans.

* Créée en 1848, la Fondation John BOST est une institution sanitaire et médico-sociale protestante à but non lucratif, reconnue d’utilité publique depuis 1877. La Fondation John BOST a une vocation sanitaire et médico-sociale. Elle accueille, soigne et accompagne plus de 1600 enfants, adolescents, adultes, personnes handicapées vieillissantes, ainsi que des personnes âgées dépendantes dans le cadre des prises en charge de moyenne et longue durée.

** Autonom’lab est un groupement d’intérêt public en santé et autonomie basé à Limoges. Il est le premier living lab français centré sur l’innovation pour répondre aux problèmes liés à l’autonomie des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Le living lab est une méthodologie où citoyens, habitants, usagers sont considérés comme des acteurs clés des processus de recherche et d’innovation.

Nathalie Michel

Réagir à cet article

comment-avatar

*