Sobréal mise sur les industriels régionaux
Cyrille Lépicier (à droite) a fondé l'entreprise de e-commerce de meubles Sobréal

Sobréal mise sur les industriels régionaux

Sobréal, jeune entreprise implantée à Saintes (17), a vu le jour en 2013. Elle est spécialisée dans la vente de meubles sur Internet. Entretien avec Cyrille Lépicier, gérant et fondateur de la société.

 

Comment est née la société ?

Sobréal.fr a été créé en 2013. Au début, je travaillais seul chez moi à Chaniers. Avec l’embauche de plusieurs collaborateurs, la société a dû déménager à Saintes pour être plus au large. L’activité a démarré avec un catalogue qui s’articulait autour de trois univers : la chambre (lits, armoires, commodes, chevets etc.), la literie (matelas, sommiers…) et le dressing. À l’époque, nous n’avions que deux fournisseurs que je connaissais. L’un était la société Ebac de Niort, spécialiste du sommier métallique, et d’où je venais.

Quelle a été votre progression ?

Nous avons rapidement élargi notre offre, tout en travaillant sur la question du gain de place. Il faut savoir que la surface des appartements et leur agencement ne cessent d’évoluer. Aujourd’hui avec l’essor des familles monoparentales ou recomposées, les besoins ne sont pas les mêmes qu’il y a quelques années. Par exemple, nous proposons des lits superposés, des lits gigognes. De plus, nous avons étoffé nos gammes avec différents produits pour le salon, la salle à manger… Nous avons également un partenariat avec le spécialiste des portes, le deux-sèvrien Kazed.

 

« Nous travaillons avec des fournisseurs

que nous connaissons »

 

Il semble que vous travaillez beaucoup avec des entreprises régionales ?

C’est vrai. Tout d’abord, nous travaillons avec des industriels que nous connaissons. C’est ainsi que l’entreprise est née. Nous avons également des entreprises qui viennent nous voir. D’autres sociétés nous font des offres de services. Pour bien travailler ensemble, il faut instaurer un climat de confiance. Actuellement, nous avons douze fournisseurs et bientôt treize. La majorité des usines sont implantées en Poitou (y compris la Vendée) et dans les deux départements charentais.

Par quoi passe cette confiance ?

Internet est devenu un nouveau canal de distribution qui semble appelé à se développer. Or, certains industriels ne maîtrisent pas forcément ces nouveaux outils. Il ne faut pas, non plus, oublier les réseaux sociaux. La grande crainte de nombreux chefs d’entreprises tient à l’émergence d’une concurrence malsaine par rapport à leurs clients historiques.

 

Les lits gigognes de Sobréal, entreprise de commerce en ligne de meubles basée à Saintes, fondée par Cyrille Lépicier

 

Comment constituez-vous votre catalogue ?

Pour ce faire, nous suivons une double démarche. Tout d’abord nous choisissons nos produits dans les catalogues des fournisseurs. Ce choix se fait en fonction du marché, des coûts et de ce que nous sentons devoir émerger. La seconde approche, peutêtre la plus intéressante, consiste à passer des contrats d’exclusivité avec certains industriels. Soit, ils nous proposent des produits spécifiques, soit nous développons ensemble des produits nouveaux. L’idée peut venir de nous ou d’eux. C’est le cas, par exemple, des lits gigognes développés par la menuiserie Semnort qui est implantée Tonnay-Boutonne, en Charente-Maritime.

 

Propos recueillis par Jean-Sébastien Thomas

 

Quelques chiffres

Actuellement, l’entreprise compte quatre personnes pour un chiffre d’affaires de 900 000 euros en 2015 contre 300 000 euros lors du premier exercice. Le chiffre 2016 n’est pas encore connu. Sobréal.fr occupe un local de quelque 60 m² ; un espace ouvert lourdement équipé en informatique.

 

Diplômé de l’école de commerce de Rennes, Cyrille Lépicier reste trois ans et demi en Inde où il monte une entreprise d’import-export, spécialisée dans l’agroalimentaire. De retour en France, ce natif de Cholet (Maine-et- Loire), intègre le monde de l’industrie dans le secteur du meuble, avant de créer sa propre entreprise. Passionné de musique, il joue de la guitare dans un groupe de rock. Sportif, il entretient sa forme par la course à pied. Il aime à passer du temps avec sa famille, notamment avec ses jeunes enfants avec qui il s’investit dans les montages de Lego.

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*