Sol’R Parc, une première en Poitou-Charentes

La loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte rend désormais possible pour les collectivités et leurs groupements, dont les syndicats de communes, de participer au capital d’une société commerciale. Profitant de cette opportunité, Sergies, filiale du groupe Énergies Vienne, a souhaité s’associer à Calitom (syndicat mixte qui gère la collecte et le traitement des déchets ménagers sur le territoire charentais) et au Syndicat Départemental d’Électricité et de Gaz de la Charente pour monter Sol’R Parc Charente. Cette société par actions simplifiées est née le 22 décembre dernier. Elle a pour objet de développer les énergies renouvelables sur le territoire départemental. Détenue à 60 % par Sergies, et à parts égales de 20 % par les deux autres associés, elle va dans un premier temps porter plusieurs projets photovoltaïques aux sols sur des centres d’enfouissements des déchets de Calitom. « Nous avons déjà identifié deux sites. La puissance du premier est évaluée entre 4 et 5 MW et celle du second à 3 MW », précise Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies.

Mais les ambitions de la nouvelle société vont au-delà de la transformation des sites d’enfouissement. « Nous comptons intervenir sur de nombreux autres projets d’énergies renouvelables, confient les partenaires. Avec la création de Sol’R Parc Charente, nous avons souhaité nous doter d’un outil local permettant un développement citoyen des projets d’installations de production d’énergie renouvelable dans le respect du territoire et de la collectivité ».

 

Jean-Sébastien Thomas

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*