SRDEII : Une vision à 10-15 ans de l’économie régionale
L'innovation et le développement durable sont au cœur du SRDEII de la Nouvelle-Aquitaine. © Gajus - Fotolia

SRDEII : Une vision à 10-15 ans de l’économie régionale

SRDEII : Une vision à 10-15 ans de l’économie régionale 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Le Schéma Régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) de la Région Nouvelle-Aquitaine a été présenté les 19 et 20 décembre. Ce document de 140 pages fournit une vision du développement économique pour les 10-15 ans à venir et des orientations pour les aides aux entreprises, y compris celles des différentes collectivités. 8 000 personnes ont été consultées, 3 000 ont participé aux rencontres organisées et des centaines de contributions ont été recueillies.

Le SRDEII entend anticiper la transition industrielle dans quatre domaines : numérique, écologie, énergie, mobilité… Pour le Président Alain Rousset, « il faut que le monde économique se mette dans la tête que la révolution numérique et écologique va s’accélérer ».

Un développement durable et sociétal

Quatre grands principes sont affirmés : création d’écosystèmes dynamiques ; innovation et compétitivité ; développement solidaire des territoires ; complémentarité des efforts. A cela s’ajoutent des fils rouges : créer des emplois ; faire bénéficier l’ensemble du territoire des grandes dynamiques ; développement durable, avec ses 3 piliers, économique, social, environnemental ; vision large de l’entrepreneuriat rassemblant toutes les initiatives créatrices d’activité et d’emploi ; égalité hommes-femmes ; simplification et efficacité ; coopération permanente avec les autres institutions publiques et les acteurs du monde privé.

Le développement durable sera favorisé à travers des contrats de progrès avec les entreprises, à objectifs sociétaux, adaptés aux différentes situations. L’économie circulaire sera promue et soutenue, ainsi que l’agriculture durable et innovante. L’économie sociale et solidaire sera mieux prise en compte.

Remettre l’humain au cœur de l’économie, changer les conditions de travail, constituent aussi des volontés affichées. « La condition de la compétitivité, c’est le bien-être au travail », affirme Alain Rousset. Accompagnement au changement et formation représentent des leviers. De manière générale, les entreprises doivent comprendre et intégrer la place grandissante prise par les citoyens, usagers et clients, afin de repenser les modèles d’affaires. Le SRDEII affirme aussi la nécessité de tirer parti du vieillissement de la population (« silver économie »), de « la croissance bleue » et des nouveaux modes de construction.

Des orientations claires et dynamiques

Il se décline en neuf orientations.

1/ Anticiper et accompagner les transitions numériques, écologiques et énergétiques, et de mobilité. Il s’agit par exemple de constituer un territoire pilote et novateur pour le déploiement de nouvelles solutions de mobilité, à travers un living lab pour structurer l’expérimentation sur les nouveaux usages de la mobilité, y compris de marchandises.

2/ Politique de filières. L’objectif est de dépasser la logique de structuration des filières pour aller vers des écosystèmes dynamiques co-construits, mis en relation et collaborant dans le cadre des priorités régionales.

3/ Améliorer la performance industrielle et déployer l’Usine du Futur, pour qu’elle soit innovante, compétitive, tournée vers ses clients, en réseau, agile, propre, centrée sur l’humain, automatisée et numérique.

4/ Innovation, pas seulement technologique, favorisée par des démarches collectives et décloisonnantes. L’augmentation des capacités d’innovation passe par la maîtrise des technologies, la recherche, des outils de financement adaptés aux besoins, un écosystème plus lisible. Il est question de sensibiliser 30 000 entreprises à l’innovation (près de 10 % des entreprises du territoire, tous secteurs confondus), d’orienter 15 000 entreprises vers des parcours d’innovation, de consolider un réseau de détection de projets innovants « au sens large », de sensibiliser les porteurs de projets, de « créer l’envie d’oser innover / entreprendre ».

5/ Renforcer l’économie territoriale, l’entrepreneuriat et le maillage du territoire. Cette orientation est principalement tournée vers les TPE et l’économie de proximité. Les porteurs de projet et TPE qui bénéficieront d’une aide devront s’inscrire dans un parcours d’accompagnement contractualisé, présent dans les différents territoires, en partenariat avec les EPCI et les Départements.

6/ Ancrer durablement les différentes formes d’économie sociale et solidaire sur le territoire régional.

7/ Accompagner le retournement et la relance des territoires et des entreprises.

8/ Internationalisation des entreprises et des écosystèmes, attractivité. Cela consiste à augmenter l’ouverture internationale, à fédérer les territoires et les acteurs socio-économiques autour d’une marque régionale « ombrelle », à renforcer les investissements, en particulier ceux créateurs d’emplois et à favoriser la répartition des investissements sur l’ensemble des territoires. Il est également question d’intégrer les réseaux d’excellence et programmes européens, de développer une culture de l’intelligence économique et de créer une CCI International régionale.

9/ Développer l’écosystème de financement des entreprises. Pour fluidifier les relations « offre-demande », il est prévu de créer un fonds de fonds au premier semestre 2017. De plus, la Région lance un nouveau portail de la mise en relation de l’offre et de la demande, baptisé « aquifinancements ».

Le SRDEII aborde aussi les relations avec les autres collectivités et établissements publics de coopération intercommunale. Par exemple, pour l’aide à l’immobilier d’entreprise, la Région souhaite se focaliser sur les pépinières et technopoles, la R&D et les infrastructures de recherche, les nouvelles implantations industrielles liées à des filières stratégiques ou situées dans des zones ciblées, ainsi que l’agriculture et l’agroalimentaire.

 

Laurent Kaczmarek

 

Consulter le SRDEII de la Nouvelle-Aquitaine

Voir les annexes et le résultat de la consultation sur le site de la Région

 

Principales sources utilisées :

Région Nouvelle-Aquitaine

Réagir à cet article

comment-avatar

*