Territoire

Les collectivités s’investissent pour leurs entreprises

Lors de sa commission permanente du 10 juillet dernier, le conseil régional de Nouvelle Aquitaine a décidé d’octroyer une aide de 400 000 euros à Mecafi, spécialisée notamment dans l’usinage haute précision. Cette somme est destinée à soutenir le programme de recherche-développement et d’innovation de l’entreprise châtelleraudaise. Dans le même temps, la société Nextalim de Poitiers, spécialiste de la valorisation industrielle des bio-déchets par l’insecte, va bénéficier d’une aide régionale de 750 000 euros afin de favoriser la mise en place d’une unité industrielle de traitement des déchets.

Une SEM pour le développement économique

Suite à ce vote, Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne, s’est félicité que la Région Nouvelle Aquitaine accompagne deux entreprises de la Vienne. « Je m’en réjouis d’autant que je suis depuis longtemps cette dynamique remarquable à travers le formidable outil de partenariat public/privé qu’est la SEM Patrimoniale de la Vienne que j’ai l’honneur de présider ».

En effet, la société d’économique mixte a permis la création en 2015 d’un nouveau bâtiment, Eolia, pour Mecafi. La SEM a ainsi apporté 7,5 millions d’euros dans ce dossier qui a favorisé la création de plus de deux cents emplois. « Pour Nextalim, a expliqué Bruno Belin, nous sommes en cours de création d’une SCI avec le Groupe Tanguy Investissement, afin d’acquérir un bâtiment existant à rénover, zone de la République, pour un montant de 1,260 million d’euros. Le soutien à ce projet permettra à la jeune société de développer un projet collaboratif de 9,6 millions ».

Dans son communiqué, le président de la Vienne a également insisté sur la « nocivité de la loi NOTRe qui nuit à la santé de nos territoires. Sans la création de la SEM Patrimoniale de la Vienne en 2010 par le Département à l’occasion de la cession d’une partie de ses parts dans la SA du Futuroscope, nous ne pourrions disposer d’un outil dynamique de proximité avec un tel effet de levier ».

Jean-Sébastien Thomas

Réagir à cet article

comment-avatar

*