Le territoire rejoint la French Tech, sur des projets nationaux

Le territoire rejoint la French Tech, sur des projets nationaux

Contrairement à ce que nous annoncions dans notre numéro 130, alors que le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, avait livré les nouveaux lauréats du label French Tech, le territoire de la Nouvelle-Aquitaine Nord reçoit la précieuse marque de l’écosystème numérique français. Particularité : cette fois, le Ministère ne parle plus de labellisation mais crée neuf réseaux thématiques par regroupements au niveau national. Depuis le 25 juillet, 21 territoires en dehors des métropoles French Tech existantes deviennent ainsi pour 2 ans membres de réseaux thématiques, selon la formulation officielle. Une deuxième chance, qui impose cependant de ne plus raisonner à l’échelle d’un seul territoire.

Les 4 agglomérations de La Rochelle, Poitiers, Angoulême, Niort (Voir le détail de la candidature dans le JDP n° 130) rejoignent un réseau « EdTech Entertainment » tourné vers l’éducation. Education formation, industries créatives et culturelles, culture, média, édition, transmédia, jeux vidéo, divertissement et loisirs font partie des domaines couverts. Un résultat qui fait suite à un important travail d’identification de complémentarités mené par le réseau SPN, autour de « l’Edutainment, qui bouleverse le marché de l’apprentissage en proposant de nouvelles formes de contenus ».

 

Les agglomérations de La Rochelle Poitiers, Niort Angoulême intègrent le réseau thématique French Tech EdTech Entertainment

Limoges intègre le réseau « Health Tech », dédié à la santé (bio tech, med tech, e-santé), où figure également la métropole de Bordeaux.

 

Limoges rejoint le réseau thématique French Tech Health

La Vendée fait partie du réseau « Clean Tech Mobility », qui concerne le développement durable, les transports et l’énergie, et comprend Bordeaux.

 

La Vendée fait partie du réseau thématisue French Tech CleanTech Mobility

Bordeaux est également membre du réseau « Retail » (commerce-distribution).

Selon le Ministère, les réseaux thématiques sont d’abord des réseaux d’entrepreneurs. « Ils s’incarnent également territorialement en mettant en réseau les écosystèmes locaux des start-ups de cette thématique ». L’objectif affiché est clairement d’accélérer la croissance de celles-ci, afin de faire émerger des leaders de taille internationale. Ils profitent d’une panoplie de dispositifs French Tech : bourses, fonds, accélérateurs, accompagnement… Enfin, ces réseaux thématiques permettent d’entraîner les villes moyennes dans la dynamique. Pour le Ministre Emmanuel Macron, ils doivent « mettre en relation les acteurs [entrepreneurs, investisseurs…] qui travaillent sur une même thématique », afin « d’accélérer l’innovation dans leur domaine ».

Le SPN, désormais dirigé par Vincent Percevault, se réjouit de pouvoir ainsi construire de nouveaux dispositifs d’actions pour identifier et accompagner les start-up à fort potentiel des agglomérations de Poitiers, Angoulême, Niort et La Rochelle.

 

Laurent Kaczmarek

 

Voir la présentation par le Ministère des métropoles et réseaux thématiques French Tech

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Charente Libre, La Tribune, Le Populaire

Réagir à cet article

comment-avatar

*