Tronico s’émancipe et poursuit son développement
© chungking - Fotolia.com

Tronico s’émancipe et poursuit son développement

Tronico s’émancipe et poursuit son développement 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Tronico, qui appartient au groupe Alcen, est une pépite technologique vendéenne qui a construit sa réputation sur le marché des cartes et composants électroniques. Elle propose notamment des convertisseurs d’énergie DC/DC permettant de gérer différentes tensions électriques au sein d’un système, par exemple un train.

Elle ne se satisfait plus d’une activité de simple sous-traitant et conçoit ses propres produits. Elle a ainsi annoncé récemment le lancement de ses propres marques, sous la forme d’une triplette. Tame Power se consacre à l’énergie électrique et Tame Where s’intéresse à la géolocalisation en valorisant les informations transmises par les objets connectés. La troisième n’a pas encore été révélée.

La société de Saint-Philibert-de-Bouaine a réalisé 65 M€ CA en 2016 et s’attend à une croissance à deux chiffres. Elle emploie 450 personnes en Vendée et dispose d’une filiale au Maroc et d’un site à Grenoble, qui s’intéresse notamment au secteur médical. En tout, une soixantaine de personnes sont affectées à la R&D.

Tronico, initialement tournée vers le secteur pétrolier, s’est diversifiée en répondant aux besoins des secteurs de l’aéronautique, des biotechnologies ou du transport à hydrogène. Signe de sa capacité technologique, elle réalisera les convertisseurs de puissance et le câblage du projet de dirigeable stratosphérique Stratobus de Thales Alenia Space. L’engin spatial de 100 mètres de long assurera les missions d’un satellite et requiert des composants électroniques particulièrement légers.

 

Laurent Kaczmarek

 

Principales sources utilisées :

Communiqués de presse, Ouest-France, Journal des Entreprises

Réagir à cet article

comment-avatar

*