Le vrac : Bon pour l’environnement et le porte-monnaie

Entre le 16 janvier et le 11 février, la coopérative Le Pois tout vert a permis aux consommateurs de découvrir un nouveau mode de consommation : le vrac. « Nous proposions déjà des aliments et écoproduits sans emballage comme les olives, pâtes, riz et les produits lessiviels… Pour l’occasion, nous avons étendu notre offre au vin, miel, sirop d’agave ou encore épices », précise Stéphanie Schoonjans, responsable de la communication au sein de la coopérative.

Pour le consommateur, le « sans emballage » est synonyme d’économie et d’écologie. « Ce type de consommation permet de réduire les dépenses et le gaspillage alimentaire en consommant juste la quantité nécessaire. Par ailleurs, il faut savoir que, selon l’Ademe, un français jette en moyenne 590 kg de déchets dont 30 à 50 % sont issus des emballages alimentaires. Et bon nombre de ces emballages se retrouvent dans la nature ».

Un millier de consommateurs fidèles

L’aventure du Pois Tout Vert a démarré en 1985 avec la création, par un groupement de consommateurs bio, de l’association Le Grenier. En 1991, changement de statut et naissance de la SARL coopérative que l’on connaît aujourd’hui. Membre du réseau national Biocoop, Le Pois tout vert compte quatre points de vente dans la Vienne (trois sur Poitiers et un à Châtellerault). L’entreprise qui s’appuie sur un millier de clients fidèles emploie 70 personnes et fait appel à autant de producteurs locaux. Et les projets ne manquent pas puisqu’elle a entamé l’année dernière la modernisation de l’ensemble de ses magasins. « Ça va nous permettre de développer certains secteurs comme le vrac, les fruits, les légumes et produits frais…) et de proposer de nouveaux services comme la poissonnerie ou le snacking que les clients découvriront en mai… », se félicite Stéphanie Schoonjans.

À l’échelle nationale, le réseau Biocoop qui a fêté ses trente ans l’an dernier rassemblait 431 magasins au 1er janvier 2017. Ils travaillent avec plus de 2 000 producteurs sur le territoire. En 2015, les magasins ont réalisé un chiffre d’affaires de 768 millions d’euros, en progression de 16,9 %. Et l’année 2016 avait également très bien démarré pour le réseau qui a vu sa croissance augmenter de 26 % lors du premier trimestre.

 

Jean-Sébastien Thomas

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*