Zamak Design, le bon alliage pour la création
© Mickael Tollemer, Studio Pixall

Zamak Design, le bon alliage pour la création

Implantée à Angoulême et à Paris, la société Zamak Design est spécialisée dans le design industriel et digital. Explications avec Damien Esclasse, un des associés de cette entreprise qui a vu le jour en 2014.

 

Pouvez-vous nous retracer la genèse de l’entreprise ?

Zamak est né de la rencontre de quatre designers industriels. À l’origine, Florian Foizon et Nicolas Michel-Imbert travaillaient ensemble au Luxembourg. Ils sont revenus en France pour se mettre à leur compte. Arnaud Perez et moi les avons rejoints en 2011. À ce moment-là, nous étions tous indépendants, tout en travaillant ensemble. La SAS Zamak Design, elle, a vu le jour en 2014 avec deux ateliers, le premier à Angoulême et le second sur Paris. Depuis, Nicolas Michel-Imbert a quitté la société, mais est resté associé.

Pourquoi ce terme de « zamak » ?

Le zamak est un assemblage de quatre matériaux, du zinc, de l’aluminium, du magnésium et du cuivre. L’ensemble donne un alliage résistant qui permet de fabriquer de nombreuses pièces dans des secteurs d’activité très diverses. Et bien, notre société, c’est ça. Quatre designers réunis pour répondre à toutes les demandes des entreprises ou des industriels.

Justement, quel est votre métier ?

Nous sommes spécialisés dans le design industriel et le design digital. Le premier concerne la création des objets : leur forme, la technique industrielle qui sera utilisée, les matériaux pour leur conception, leurs couleurs. Le second s’applique à la mise en œuvre des outils de communication nécessaires pour commercialiser le produit. En gros, nous sommes en mesure d’accompagner nos clients de la rédaction du cahier des charges pour la fabrication d’une pièce, jusqu’à la vente. Le design digital comprend l’identité visuelle du produit, mais également sa déclinaison graphique. Nous mettons en vie l’objet via des vidéos, de la modélisation et de l’animation 3D par exemple. Notre particularité est de pouvoir intervenir à n’importe quelle étape du projet sachant qu’on est plus performant lorsque l’on conduit le processus dans son ensemble…

 

« Nous pouvons intervenir

à n’importe quelle étape du projet »

 

Qui sont vos clients ?

C’est très variable. Ça va de la start-up aux grands groupes. Ainsi, nous dessinons aussi bien des intérieurs de trains pour Alstom que des charentaises pour la Manufacture Degorce. Nous sommes bien référencés dans le secteur du transport puisque, outre Alstom, nous travaillons également avec Dassault Aviation, la DCNS et Heuliez. Le secteur de l’ameublement fait également souvent appel à nous avec des entreprises comme Celio, Mobilier de France ou encore Kitchen Company.

Vous arrive-t-il également de réaliser vos propres créations ?

Oui. En 2015, nous avons créé Les Zéditions. Il s’agit d’un label de produits de mobilier d’exception. En fait, nous réinvestissons une partie de nos bénéfices dans des projets qui font fi des habituelles contraintes techniques, commerciales et économiques. Ce sont nos créations. Les pièces, tables, lampes, portemanteau…, sont fabriquées à 21 exemplaires gravés au nom du propriétaire. Par cette opération, nous mettons en avant notre savoir-faire mais également celui des artisans locaux qui fabriquent le mobilier.

 

Propos recueillis par Jean-Sébastien Thomas

 

Valise conçue par Zamak Design, cabinet à Angoulême : Photos © Mickael Tollemer, Studio Pixall

© Mickael Tollemer, Studio Pixall

 

Quelques chiffres

Si le chiffre d’affaires de la société ne connaît pas la fulgurance observée dans certaines start-up, il n’est reste pas moins qu’il affiche une progression constante d’année en année. De 200 000 euros la première année, il est monté à 220 000 l’an dernier et devrait atteindre 270 000 en 2017. D’ailleurs, la société, pour répondre aux sollicitations de ses clients, recrute actuellement deux nouveaux designers, un pour le studio d’Angoulême et le second sur Paris.

 

Avec une moyenne d’âge de 28 ans, les trois designers en activité au sein de l’entreprise ont chacun une personnalité et des passions complémentaires. Ainsi, Florian Foizon est un amateur de sports automobiles, d’aéronautisme, « toujours en quête de sensations ». À l’inverse, Arnaud Perez est le « geek » de la société. À l’affût des nouveautés et de ce que sera l’avenir de son métier, il est également musicien, auteur, compositeur. Entre les deux, Damien Esclasse, chargé de gérer la stratégie de l’entreprise et l’administratif adore l’économie et se passionne également pour les transports…

 

Réagir à cet article

comment-avatar

*